Skip to main content

TOULON : La crise du logement ne doit pas nous faire oubl…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
19 Jan 2024

Partager :

TOULON : La crise du logement ne doit pas nous faire oublier nos atouts !

« Lors des cérémonies des vœux du BTP varois, j’ai renouvelé mes demandes aux élus locaux de ne plus faire reculer les droits à bâtir pour ne pas aggraver la crise du logement et de ne pas faiblir dans leurs investissements pour maintenir une commande publique dynamique, la qualité de vie et l’attractivité de notre département. »

Ces travaux sont nos emplois !

L’avenir nous dira si j’ai été entendu. Mais je ne peux toutefois m’empêcher d’avoir confiance pour notre secteur et nos entreprises.

Face aux perspectives conjoncturelles assombries, nous disposons en effet d’une chance extraordinaire. De quoi nous mettre du baume au cœur : la transition écologique du pays ne se fera pas sans le BTP. Je dirais même qu’elle ne peut se faire que grâce au Bâtiment et aux Travaux Publics qui sont au cœur de la transformation de notre économie :

  • Nos intégrateurs électriciens sont prêts pour faire face aux travaux d’électrification du parc automobile et à la gestion intelligente des bâtiments pour économiser l’énergie dans le cadre du décret tertiaire notamment,
  • Nos entreprises de plomberie, chauffage et génie climatique sont prêtes pour adapter les équipements aux énergies de demain dont le gaz vert ne doit pas être exclu ; ils se sont battus pour cela cet été,
  • Nos maçons font la révolution du béton bas carbone et espèrent que les industriels sauront abaisser leurs prix pour les y aider,
  • Les métiers du bois consolident leur filière pour jouer pleinement les atouts dont ils disposent avec ce matériau plébiscité par la RE2020,
  • Les métiers de la fermeture et de l’isolation continuent de rendre nos bâtiments plus confortables,
  • Les peintres, carreleurs, soliers et autres entreprises d’aménagements et de finition les rendent plus beaux et agréables à vivre,
  • Les entreprises de travaux publics travaillent aux infrastructures de mobilité douce, à la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable et aux plans de protection contre le risque inondation pour ne citer que quelques exemples de leur mobilisation en faveur de la transition écologique,
  • Et les promoteurs, aménageurs et constructeurs de maisons individuelles ont depuis longtemps intégré les réglementations les plus exigeantes pour lutter contre les effets du changement climatique, prouvant ainsi que leur modèle de production n’est pas dépassé contrairement à ce que certains gouvernants voudraient faire croire.

Alors, allons-y ! Nos métiers et nos entreprises ont de l’avenir et des atouts, pour peu que nous passions les prochains mois de crise. C’est le vœu que je forme pour tous mes confrères et pour la profession dans son ensemble.

Jean-Jacques Castillon, président de la Fédération du BTP du Var

SOURCE : BTP83 – La lettre du mois de janvier 2024