Skip to main content

TOULON : Avec Swello, les messages prennent de la bouteille

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

TOULON : Avec Swello, les messages prennent de la bouteille

Champion toulonnais de la gestion des réseaux sociaux, Swello accompagne plus de 130 000 communicants et 600 grands groupes dans leur stratégie social media.

En veille permanente dans son secteur, son dirigeant Jonathan Noble s’attache à transformer les tweets en valeur ajoutée.

A 15 ans, le « petit » Jonathan Noble écrivait à Toulon des articles de blog tout en analysant – déjà – leur audience. « Fort du constat que mes publications avaient plus d’impact dans la journée que le soir, j’ai alors cherché un outil afin de programmer mes tweets pendant que j’étais à l’école. Rien n’existant à l’époque, j’ai fait une requête sur le Net pour chercher une solution et j’ai trouvé un interlocuteur pour en développer une ensemble ». Ainsi, naît une première version en ligne de « ClockTweets » le 17 octobre 2010, qui séduit au-delà du Var de belles références comme le site du journal L’Equipe.

Deux ans après, seul à la barre du projet, Jonathan déploie une plateforme plus performante encore, tout en poursuivant sa formation dans les métiers du multimédia et de l’internet (MMI) à l’Université de Toulon, en alternance au sein de l’entreprise Tuto.com, en qualité de web designer intégrateur. Il a 20 ans, hésite un temps à devenir salarié ou à monter sa boîte, et puis se lance, informe ses parents qu’il arrête l’école et le meilleur ami de son grand frère, développeur, Thibaud Spieser, qu’il est prêt à lui faire honorer sa promesse de l’aider un jour. Ce jour-là dure depuis 12 ans !

La petite entreprise ne connaît pas la crise

La société Swello a été créée officiellement le 29 février 2016, après une période de validation du concept dans « l’accélérateur » de TVT Innovation l’année précédente. En juin 2017, les premiers fonds sont levés, 465 000 euros, trois autres personnes rejoignent les deux fondateurs et le premier stagiaire. « C’est un cap. Nous avons des personnes à gérer, bientôt huit, et toujours 0 euro de chiffre d’affaires. Nous nous payons un peu avec les fonds levés jusqu’en 2020, mais l’entreprise n’est pas rentable ». L’adversité étant un révélateur de personnalité, y compris pour savoir avec qui on peut partir au combat, tout le monde continue de croire en des lendemains qui chantent. Avec succès puisque la partition gagnante prend la forme d’un appel d’offre interministériel en rapport avec « guerre » du moment contre la Covid. Toutes les entités publiques de France sont alors équipées par Swello afin que l’intégralité des messages concernant la crise sanitaire transite par le système « maison », permet de communiquer de façon optimisée de Facebook à Instagram en passant par Twitter et Linkedin. L’aubaine est… virale.

Alors que l’arrivée de la Covid a eu pour incidence de couper tous les budgets et de faire craindre le pire, la nécessité d’informer par les réseaux sociaux a rendu l’entreprise essentielle et lui a fait changer de paradigme. Swello atteint l’équilibre dès 2021, passe à dix salariés et monte en puissance de façon spectaculaire. Au point d’organiser son premier événement social media en 2022, avec de la suite dans les idées, puisqu’une nouvelle édition vient de se dérouler au Casino Joa de La Seyne, rassemblant un casting de haut niveau (lire par ailleurs). Tout en se donnant de la lisibilité, l’ambition est d’être éclairant sur le secteur.

Une question d’éthique

Aujourd’hui, depuis ses propres locaux de la franche de Toulon, Swello s’appuie sur un effectif d’une quinzaine de salariés, compte 130 000 utilisateurs et revendique une programmation de 7,2 millions de posts depuis 2010. « Nos clients sont des communicants, sur un large spectre, dans le public comme dans le privé, avec des grandes marques comme Sony, NRJ, TF1, des PME, des TPE, des startups… ». Il y a en a pour tout le monde. La différence par rapport à la concurrence ? « Nous sommes Made in France, faits à Toulon, accessibles, avec une sécurité accrue sur nos process, des serveurs opérationnels 7j/7, 24h/24, une ergonomie appréciée, une simplicité d’utilisation de l’outil, des fonctionnalités qui sont propres à notre écosystème, des réseaux sociaux, des podcasts, des webinaires, des tableaux de bord, un calendrier social media. Tout ce qui apporte de la valeur nous intéresse et nous l’agrégeons ».

Outre sa veille permanente sur le secteur permettant une modernisation des contenus, et sa programmation très organisée, avec statistiques et analyses, Swello confortent ses fondamentaux par une ouverture vers l’IA, l’intelligence artificielle. Deux fonctionnalités sont en place, un générateur de # et une aide à la rédaction de textes, de tweets… « Il ne faut pas avoir peur de l’IA. Comme toute révolution cela inquiète, mais il faut écouter, regarder, s’informer, s’instruire, essayer de l’utiliser. C’est un outil, une aide, pas un ennemi. Cela va créer autre chose. L’éthique est plus que jamais importante ». Jonathan Noble se l’applique à lui-même et à ses équipes, vigilant sur le bien-être et la santé mentale de chacun dans une approche très QVCT, qualité de vie et des conditions de travail. Une question de valeur(s) là aussi.

Jour de Swello, évènement incontournable

La deuxième édition des Swello Days a eu lieu le 31 mai dernier au Casino Joa de La Seyne-sur-Mer, présentée par Jonathan Noble, dirigeant-fondateur de l’entreprise Swello. Encouragé par une vingtaine de partenaires, dont l’Union Patronale du Var, cet évènement a réuni quelque 500 communicants pour un moment dédié aux médias sociaux, en présence de figures nationales emblématiques du secteur.

Offrant une plateforme d’échanges riches et diversifiés pour les professionnels de la communication, cette journée a permis de partager des outils et des stratégies efficaces pour optimiser la gestion des réseaux sociaux. Un rendez-vous incontournable pour se tenir à la pointe des innovations et bonnes pratiques.

Parmi les points marquants, les interventions de Mélissa Lambert, Social Media Manager chez Welcome to the Jungle, job board et média. Fort de sa deuxième position parmi les médias les plus suivis sur Linkedin, ce réseau se distingue par sa capacité à créer du lien avec son audience grâce à l’audace, la créativité, l’honnêteté et l’humanité. L’idée de la multidiffusion a été particulièrement intéressante : un même contenu décliné sous différents formats et sur diverses plateformes pour maximiser l’impact. Une technique partagée aux participants de cet évènement qui apporte de la plus-value à leur (à notre) travail.

Pour sa part, Mehdi Ramdani, managing editor de Linkedin France, a prodigué des conseils sur la création et la diffusion de contenus, évoquant l’importance de créer des opportunités et de connecter les informations. Les quatre C – Create, Curate, Cultivate, Circulate – résument parfaitement cette stratégie.

Les tables rondes ont permis d’aborder des sujets variés sur les podcasts et l’influence. Sur ce dernier volet, les chiffres sont parlants : 420 millions d’euros par an en France sont dépensés dans le marketing d’influence, avec 150 000 créateurs référencés et 80% d’entre eux ayant réalisé un partenariat cette année.

La présence de Canva a souligné l’importance de la créativité et de l’accessibilité dans la création de contenus visuels. Canva, par sa simplicité d’utilisation, permet de démocratiser le design et de rendre la création accessible à tous.

Enfin, Thibaud Dumas, docteur en Neurosciences, a exprimé la surcharge informationnelle et l’impact de la technologie sur notre capacité de concentration, sur notre manière de travailler aussi. Une sensibilisation à la préservation de la santé mentale à laquelle tient particulièrement Jonathan Noble.

Ce jour de Swello était par conséquent une belle opportunité pour se rencontrer, apporter de la valeur, contribuer à l’attractivité du territoire, en l’occurrence le Var, tout en étendant l’impact de cette entreprise toulonnaise à succès.

SOURCE : Var entreprises – Newsletter de juin 2024.