Skip to main content

SAINT DENIS : Les Urban Youth Games en lever de rideau de…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

SAINT DENIS : Les Urban Youth Games en lever de rideau des Jeux Olympiques

Le sport comme moyen de briser les barrières et promouvoir la cohésion sociale.

Inspirer les jeunes et promouvoir l’inclusion sociale par le sport, c’est le défi que se sont donnés les Urban Youth Games. Pour ce faire, l’association Urban Olympic Festival, soutenue par le Comité Olympique et Interfédéral Belge, le Comité Paralympique Belge et Special Olympics Belgium, propose un programme annuel 100% gratuit à destination des écoles primaires de l’enseignement général et spécialisé aboutissant à l’organisation d’événements d’ampleur avec l’ensemble de ses participants.

Son ambition ? Réunir des enfants de milieux sociaux et culturels différents, avec et sans handicap, pour partager des moments uniques et fédérateurs autour du sport.

Une édition exceptionnelle à venir en Seine-Saint-Denis

Le 31 mai, les Urban Youth Games prendront leurs quartiers au Parc départemental des Sports de Marville, entre La Courneuve et Saint-Denis, pour une première édition européenne. 1000 enfants issus de 10 villes belges viendront à la rencontre de 1000 jeunes français du département avec l’ambition d’être sensibilisés aux valeurs de l’Olympisme, d’inclusion et de diversité.

En reproduisant un schéma unique sur le territoire français, à savoir le soutien des trois mouvements “Olympique – Paralympique – Special Olympics”, les jeunes vivront une journée extraordinaire.

Au programme ? Plus de 20 sports olympiques, paralympiques, special Olympics ou émergeants à découvrir, une cérémonie d’ouverture mêlant arts et sport sur laquelle les élèves ont travaillé à l’école, l’allumage d’une flamme symbolique, mais aussi de nombreuses animations en faveur du vivre ensemble et de l’épanouissement personnel, encadrées par des athlètes de haut niveau et des coachs.

“Nous sommes ravis d’accueillir les Urban Youth Games en Seine-Saint-Denis !
Depuis le premier jour, notre objectif est de mobiliser un maximum de personnes dans le projet olympique. C’est un véritable plaisir de voir tant de jeunes, provenant de divers milieux sociaux et culturels, se rassembler autour du sport, sans distinction de genre, d’origine ou de handicap.” Stéphane Troussel, Président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

“ Cette symbolique de la flamme, elle est très forte. Elle rassemble les gens, et elle est synonyme du mouvement sportif. Elle permet à ces enfants de rêver et surtout d’avoir de l’espoir. Et quand vous donnez l’espoir à la jeunesse, tout est possible.” Jacques Borlée, Fondateur des Urban Youth Games.