Skip to main content

SAINT CANNAT : Les herbes fraîches de l’été avec le…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

SAINT CANNAT : Les herbes fraîches de l’été avec le chef étoilé Nicolas BOTTERO

Aux côtés de Michel Bras en 2007, le jeune cuisinier Nicolas Bottero est en charge du garde-manger.

C’est à partir de ce moment qu’il se forme véritablement à reconnaître et à identifier les herbes, les fleurs, et tous les végétaux aromatiques. Au fil du temps, il en apprécie la puissance afin d’apprendre à les tailler, les incorporer et les accommoder… Le futur chef étoilé se passionne pour les diversités de parfums, la mâche inhérente à chaque plante…

Poivrier de Sichuan en fruits.

Lorsqu’il ouvre son premier restaurant à Grenoble en 2010, Nicolas Bottero crée déjà son propre potager aromatique qui le suivra en Provence en 2017, à son arrivée au Mas Bottero. Aujourd’hui, il travaille encore main dans la main avec le pépiniériste isérois Thierry Rault (La Ferme Aromatique) et cultive, avec ses équipes, pléthore d’herbes et de fleurs au Mas Bottero :

« Sur la période de production de nos végétaux, nous incorporons un maximum d’herbes et de fleurs dans nos assiettes. Je veux faire voyager mes clients dans le jardin au fil des plats. Ma recette signature autour des herbes aromatique ? La tartelette de légumes, caillé aux herbes du jardin. » Nicolas Bottero

Le basilic cannelle.

LA RECETTE

Tartelette de légumes de Provence, caillé de chèvre aux herbes du jardin

LE CHEF ETOILE NICOLAS BOTTERO

UN PARCOURS PRESTIGIEUX

Nicolas Bottero a su très tôt quel métier il rêvait d’exercer : celui de cuisinier. Au collège culinaire, il collectionnait les fiches recettes et s’entraînait chaque week-end à réaliser l’une d’elles. A 15 ans, il intègre la réputée École hôtelière de Grenoble et décroche son BTS suivi d’une mention complémentaire Traiteur.

LA PROVENCE EN HÉRITAGE

C’est en Provence que le benjamin de la famille Bottero passe la plupart de ses vacances. Au côté de sa grand-mère paternelle, le jeune Nicolas découvre la féérie des marchés provençaux, qu’il préfère rapidement aux magasins de jouets. « Je crois que même malade, je n’ai jamais loupé une occasion d’aller faire le marché avec ma grand-mère. Je me souviens des produits que je découvrais, ces asperges qui faisaient la taille de mon bras… Je ne peux pas expliquer pourquoi, mais ces marchés de Provence ont été déterminants dans mon choix de vie. »

Lors de son expérience à La Bastide de Moustiers, il ancre un peu plus la cuisine de marché dans sa signature et ses accents du Sud.

« La bâtisse était magnifique, et nous avions un jardin potager incroyable. Il y avait deux jardiniers pour produire les légumes, les fruits, on faisait une cuisine de marché, une cuisine avec la rigueur Ducasse dans le cadre d’une auberge. Une des clientes avait envie de manger des blettes, et je suis allé avec mon couteau au fond du jardin, je les lui ai coupées et cuisinées, c’est ça pour moi, l’image de la cuisine. Le rapport entre le produit et ce que nous en faisons. »

LA NATURE COMME SOURCE D’INSPIRATION

Ici, la signature culinaire du chef Nicolas Bottero prend toute sa dimension. Une cuisine personnelle, raffinée et généreuse qui rend hommage au terroir et au savoir-faire des producteurs locaux avec qui il travaille.

La nature comme garde-fou et comme inspiration pour sublimer les bons produits dans l’assiette du Mas Bottero, à l’image de sa carte…

Découvrir l’univers du Mas Bottero…