Skip to main content

RODEZ : « Les vitraux de l’abbatiale de Conques ont…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
12 Mai 2024

Partager :

RODEZ : « Les vitraux de l’abbatiale de Conques ont 30 ans », au musée Soulages

En 2024, le musée Soulages fête ses dix premières années, ayant été inauguré le 30 mai 2014, par le Président de la République, François Hollande, sur l’invitation du président de Rodez agglomération Christian Teyssèdre, en présence de Pierre et Colette Soulages.

La célébration 2024, les dix ans du musée Soulages 29 mai – 2 juin 2024

TABLE RONDE : LES VITRAUX DE L’ABBATIALE DE CONQUES ONT 30 ANS

vitraux de Pierre Soulages exécutés pour l’abbatiale Sainte-Foy de Conques. Le peintre souhaitait un verre vivant, translucide et non transparent. Épaulé par le maître verrier Jean-Dominique Fleury, l’artiste créa 250 m² de vitraux, une expérience unique qui l’occupa de 1986 à 1994. Le musée Soulages, l’Association Artistique et Culturelle de Conques (Centre Européen), le Centre de documentation historique de Conques et la commune de Conques-en-Rouergue poursuivent leur collaboration avec l’organisation de deux événements sur le double thème de la commande publique et de l’art sacré, et de son actualité.

19 juillet 2024 à 18h30, Auditorium de Conques

table ronde : « Il y a trente ans, la commande publique des vitraux de Pierre Soulages à Conques : genèse et réalisation » Animée par Benoît Decron, directeur du musée Soulages, cette table ronde réunira Béatrice Salmon, directrice du Centre national des arts plastiques, alors inspectrice à la création du ministère de la Culture, et Jean-Dominique Fleury, maître verrier.

– 5 décembre 2024 à 18h30, musée Soulages, auditorium

 conférence : « Des artistes contemporains chez le Corbusier », Frère Marc Chauveau, dominicain Le couvent de La Tourette, construit par Le Corbusier en région lyonnaise à la fin des années cinquante, accueille depuis une quinzaine d’années des expositions d’art contemporain dans lesquelles des artistes invités installent quelques-unes de leurs œuvres – certaines créées spécialement pour le lieu – qui entrent en dialogue avec l’architecture du couvent. De cette rencontre nait un renouvellement du regard, à la fois sur l’édifice lui-même et sur les œuvres exposées. De nombreux artistes ont répondu à l’invitation notamment Morellet, Kapoor, Lee Ufan, Kiefer ou Penone…. Une œuvre de Soulages fut présentée dans le cadre d’une exposition sur le vitrail contemporain.