Skip to main content

PARIS : Vos empreintes digitales pourraient être à vendre…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
21 Fév 2024

Partager :

PARIS : Vos empreintes digitales pourraient être à vendre sur le marché noir

Saviez-vous que votre empreinte digitale unique pourrait être une marchandise très recherchée sur un marché noir axé sur les données ?

À une époque où le vol d’identité se dissimule derrière un masque numérique, l’équipe de ZenShield a mis à jour une pratique inquiétante : le commerce d’empreintes digitales !

« Tout comme chaque flocon de neige est unique, chaque empreinte digitale l’est aussi, » affirme Steffan Black, expert en technologie chez ZenShield« Malheureusement, cette unicité pourrait bien faire atterrir vos empreintes digitales sur le marché. »Cela vous semble-t-il un peu alarmant ? Le fait est que la sécurité numérique est plus importante que jamais à l’ère du numérique, et vous pourriez, sans le savoir, échanger vos précieuses empreintes digitales pour plus de commodité.

Tout commence par la commodité

L’ère est à la biométrie. C’est rapide, c’est facile et c’est sûr. Du moins, c’est ce que nous croyons. Les scanners d’empreintes digitales sur les smartphones et autres appareils offrent un moyen rapide et convivial de déverrouiller votre appareil, de confirmer les paiements et même de vous connecter à vos applications. Il suffit d’appuyer avec le bout du doigt sur le scanner de l’appareil.La question ici ne concerne pas le mauvais fonctionnement de la technologie ou son insécurité intrinsèque. Il s’agit de son abus. Balayer vos inquiétudes sous le tapis et dire : « Qui serait intéressé par mes empreintes digitales ? » est une attitude dangereuse.

Le marché en expansion des données biométriques

Les empreintes digitales sont une mine d’or à une époque dominée par les données. Contrairement aux mots de passe, les données biométriques ne peuvent pas être modifiées une fois qu’elles sont volées. Imaginez un scénario où des pirates informatiques ou des entreprises malveillantes obtiennent accès à vos données biométriques. Ils disposent alors d’un identifiant irremplaçable qui pourrait mener à une usurpation d’identité ou à des activités frauduleuses.Beaucoup de gens ignorent ces risques. Il existe peu de lois qui réglementent entièrement la collecte et l’utilisation des données biométriques, laissant ainsi le champ libre à leur exploitation.Selon le Bureau de gestion du personnel, plus de 5 millions d’empreintes digitales ont été volées lors d’une cyberattaque en 2015. Les numéros de sécurité sociale et d’autres informations personnelles ont été touchés par cette violation.

Comment les cybercriminels peuvent en tirer profit

Malgré sa complexité, le piratage des données d’empreintes digitales n’est pas impossible. Les cybercriminels sont prêts à aller loin pour accéder à des informations précieuses. Et une fois qu’ils ont obtenu des données biométriques, il n’est pas difficile de les vendre sur le dark web.Selon Black, « Accéder aux données d’empreintes digitales de quelqu’un peut entraîner de graves atteintes à la sécurité personnelle. Il ne s’agit pas seulement d’accéder à leur téléphone ou à leur ordinateur. Il s’agit potentiellement de prendre leur identité dans un contexte numérique. »Le marché des empreintes digitales est potentiellement vaste. Avec la bonne quantité de données, un cybercriminel pourrait même construire un « vous » numérique, prenant ainsi le contrôle de votre identité numérique.Selon Norton, une violation d’une base de données biométriques a récemment exposé 28 millions de dossiers, dont les empreintes digitales de plus d’un million de personnes.

Conseils pour protéger vos données biométriques

La protection de vos données biométriques nécessite de la vigilance et des efforts actifs. Voici quelques conseils de Black sur comment garder vos empreintes digitales en sécurité :

  1. Ne partagez jamais vos données biométriques : évitez d’utiliser vos empreintes digitales sur des appareils publics ou dans des applications qui demandent ces données sans nécessité.
  2. Utilisez l’authentification à deux facteurs : associez le scan d’empreintes digitales à un code PIN ou à un schéma, ajoutant ainsi une couche de sécurité supplémentaire.
  3. Soyez conscient des autorisations : vérifiez les autorisations demandées par vos applications. Si une application demande l’accès à vos données biométriques sans raison apparente, cela devrait vous alerter.

Il est essentiel de garder vos données biométriques en sécurité pour éviter qu’elles ne tombent entre de mauvaises mains, qu’elles soient vendues sur un marché ou utilisées pour des activités illégales.En tant que citoyen du numérique, il est judicieux de se demander ce qu’il advient de vos données. Vous pourriez penser qu’une empreinte digitale par-ci, un scan de l’iris par-là, ne feront pas de différence. Cependant, comme on le dit souvent, en matière de sécurité numérique, mieux vaut prévenir que guérir. Demandez-vous : « Comprends-je ce qui pourrait arriver si je donne mes empreintes digitales ? » La réponse pourrait radicalement changer la direction de votre parcours numérique.L’attrait de la commodité l’emporte-t-il sur les murmures de prudence ? En y réfléchissant, souvenez-vous des mots de Steffan Black : « Réfléchissez avant de presser. Vos empreintes digitales sont une partie inestimable de vous. Ne les donnez pas à la légère. »https://zenshield.com/