Skip to main content

PARIS : Vincent DEFRASNE, une reconversion olympique

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
15 Mai 2024

Partager :

PARIS : Vincent DEFRASNE, une reconversion olympique

À l’aube des Jeux Olympiques qui se dérouleront à Paris du 26 juillet au 11 août, de nombreux athlètes vont vivre leurs derniers jeux.

La création de la marque AYAQ fait écho à ces histoires de sportifs de haut niveau qui s’orienteront prochainement vers une nouvelle carrière.

Vincent Defrasne, champion olympique de biathlon honoré en 2006 à Turin, a entamé sa réflexion sur sa transition post-carrière dès 2008. Son ultime participation aux Jeux Olympiques s’est déroulée à Vancouver en 2010, où il a ressenti la clôture symbolique de son parcours lors de l’extinction de la flamme olympique. Trois semaines plus tard, à Oslo, lors de la coupe du monde de Biathlon, il a formellement mis un terme à sa carrière sportive.

The French delegation, led by flagbearer biathlon athlete Vincent Defrasne(R), enter the stadium during the opening ceremonies at the BC Place for the XXI Winter Olympic Games February 12, 2010 in Vancouver British Columbia, Canada. AFP PHOTO/Leon NEAL

Des missions auprès de SOMFY et du CIO de 2010 à 2019.

Rester dans le sport, pas forcément dans le haut niveau, était un axe de réflexion important pour Vincent Defrasne. Il souhaitait aussi prendre le contre-pied égocentrique du sportif de haut niveau et penser aux autres et pas uniquement à soi.

Il se rapproche du CIO et d’un de ses sponsors, SOMFY pour réaliser quelques missions. Il devient le premier athlète accueilli par le CIO dans le cadre d’un programme accompagnant des athlètes olympiques (période de stage d’un an de septembre 2010 à septembre 2011). SOMFY lui propose aussi de prendre la direction de sa fondation. Une fonction qu’il occupe jusqu’en 2019.

De 2011 à 2015, il devient consultant auprès du CIO pour gérer le programme des anciens athlètes qui accompagnent ceux de la jeunesse. En 2015, il quitte le CIO pour être à plein temps auprès de la fondation SOMFY. Dans le même temps, il commente par intermittence le biathlon pour Eurosport puis la Chaine l’Equipe. En 2016, il devient chef de mission et représentant de la délégation. Il est l’interface entre le comité d’organisation, et la délégation française de ces jeux olympiques de la Jeunesse.

Le lancement d’AYAQ en 2020

En avril 2019, après avoir quitté SOMFY, Vincent amorce son aventure avec AYAQ en mai de la même année. Cette idée germe depuis 2013, un été marqué par une chaleur intense. Entre 2017 et 2019, il a multiplié les rencontres pour appréhender le fonctionnement et le lancement d’une marque, ainsi que les recherches sur le développement textile en ligne.

Vincent Defrasne, s’appuyant sur l’adage « Nul n’est prophète en sa paroisse », a délibérément choisi de ne pas se limiter à l’univers du biathlon pour lancer sa marque. Son objectif est de créer quelque chose de significatif tout en minimisant l’impact sur le réchauffement climatique, en proposant des vêtements de qualité, durables et respectueux de l’environnement.

Vincent a lancé sa première collection en décembre 2020, malgré les défis posés par le Covid, comme les retards et les restrictions de voyage. Grâce à une usine au Portugal fonctionnant au ralenti mais jamais fermée, le projet a pu avancer. AYAQ se distingue par sa proposition de vêtements techniques et écologiques pour les sports outdoor, fabriqués à partir de matériaux naturels et recyclés localisés en Europe. La gamme complète comprend des premières couches jusqu’aux vestes thermiques, dans des couleurs uniques, mettant en avant la technicité et la qualité des produits.

VANCOUVER, BC – FEBRUARY 12: Vincent Defrasne of France carries in the flag during the Opening Ceremony of the 2010 Vancouver Winter Olympics at BC Place on February 12, 2010 in Vancouver, Canada. Bruce Bennett/Getty Images/AFP

Vincent Defrasne vient de terminer une première olympiade de 4 ans avec AYAQ. Pour lui, bâtir une entreprise est aussi exigeant que de devenir champion olympique. Cela nécessite une grande détermination. Aujourd’hui, AYAQ compte 9 membres à part entière et une centaine de partenaires, dont des boutiques revendeurs dans 4 pays. Il s’est aussi entouré de designers italiens et français, mais reste le fondateur de AYAQ, déterminé à faire de cette marque une référence.

Pour plus d’informations sur AYAQ: https://ayaq.com/