Skip to main content

PARIS : Une centaine d’étudiants ingénieurs mobilis…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
29 Mar 2024

Partager :

PARIS : Une centaine d’étudiants ingénieurs mobilisés sur le Zéro Artificialisation Nette

Une centaine d’étudiants ingénieurs mobilisés sur le Zéro Artificialisation Nette à l’occasion de l’eXpert game des géomètres-experts.

L’Ordre des géomètres-experts (OGE) a réuni plus d’une centaine d’étudiants de première année des écoles d’ingénieurs formant au métier de géomètre-expert pour sa cinquième édition de l’eXpert game, en digital du 11 au 14 mars, puis à Paris le 28 mars pour la phase finale. Les étudiants étaient invités à se glisser dans la peau d’un géomètre-expert pour travailler sur la requalification et la transformation d’une friche urbaine à Saint-Pierre en Martinique. Les trois projets lauréats ont ensuite été partagés avec le Maire de la commune. Plus qu’un simple défi, l’opération permettra donc à la collectivité de se projeter dans la reconversion de cet espace.
Comme chaque année, les géomètres-experts invitent les ingénieurs de demain à découvrir leur quotidien à travers un  » eXpert game  » destiné à leur présenter toutes les facettes de la profession de manière ludique et originale.

L’équipe de l’INSA Strasbourg a remporté l’eXpert game de l’Ordre des géomètres-experts – Crédit : Emma David pour l’OGE

Pour cette cinquième édition, 104 étudiants issus de l’ESGT-Cnam (Le Mans), l’INSA (Strasbourg) et l’ESTP (Cachan, Dijon et Troyes) ont répondu présents pour relever le défi.
Un challenge digital a tout d’abord été organisé du 11 au 14 mars pour départager les équipes. Les étudiants ont dû relever plusieurs épreuves comme des quiz sur la profession, des challenges photos et vidéos ou encore des opérations de recensement de places de parking PMR dans leurs villes respectives.
À l’issue de cette première étape, les géomètres-experts en herbe étaient invités à Paris, ce jeudi 28 mars, à bord de la péniche « Le Diamant Bleu » au pied de la Tour Eiffel pour travailler sur la requalification et la transformation d’une friche urbaine à Saint-Pierre en Martinique.
Pendant près de trois heures, cette édition spéciale « Sobriété foncière » aura permis aux étudiants de découvrir toutes les facettes du métier de géomètre-expert et les compétences auxquelles ils doivent faire appel pour concevoir des opérations d’aménagement dans le respect de l’objectif Zéro Artificialisation Nette (ZAN).  Chaque équipe était composée de cinq étudiants et d’un géomètre-expert mobilisé pour l’après-midi.

« Nous avons choisi cette épreuve pour trois raisons. Tout d’abord pour montrer aux jeunes générations que les géomètres-experts sont en première ligne pour proposer de nouveaux outils d’aménagement qui permettent de continuer à développer nos territoires, tout en concevant des cadres de vie durables et humainement acceptables. Ensuite, nous savons que le Maire de Saint-Pierre s’interroge sur l’avenir de cette friche et que nous allons pouvoir l’aider à imaginer un projet concret qui réponde aux besoins de son territoire. Il s’agissait, enfin, de donner un avant-goût des Assises Nationales de la Sobriété Foncière, que l’Ordre des géomètres-experts organise les 3 et 4 juillet prochains », explique Séverine Vernet, Présidente du Conseil supérieur de l’Ordre des géomètres-experts ainsi que des Assises Nationales de la Sobriété Foncière.

C’est l’équipe de l’INSA Strasbourg qui a remporté le défi devant les équipes de l’ESGT et de l’ESTP. Séverine Vernet a tenu à souligner « la pertinence et la qualité des projets proposés au jury par les équipes en lice » et « espère retrouver rapidement les étudiants dans les cabinets des géomètres-experts ». Les trois projets lauréats ont été partagés avec le Maire de Saint-Pierre pour alimenter ses réflexions et l’aider à penser l’avenir de la friche sur laquelle devaient travailler les étudiants.

« Le premier prix de cette année est un peu spécial. Nous avons choisi d’inviter l’équipe victorieuse aux Assises Nationales de la Sobriété Foncière. Nous organisons cet événement en simultané dans quatre villes de France – Aix-en-Provence, Épernay, Fort-de-France et La Rochelle – les 3 et 4 juillet prochains. Chaque ville sera dédiée à une thématique : ‘métropole et sobriété foncière’, ‘périurbain, rural et sobriété foncière’, ‘biodiversité et sobriété foncière’ et ‘protection des littoraux et sobriété foncière’. L’équipe gagnante pourra ainsi prendre part aux débats », a annoncé Séverine Vernet.

Comme chaque année, l’Ordre des géomètres-experts a également tenu à impliquer les étudiants en leur proposant de soutenir des causes pour lesquelles la profession est engagée : la lutte contre les violences faites aux femmes, le droit à la différence et la lutte contre le Sida et le soutien en faveur de l’insertion des jeunes issus des quartiers populaires. L’Ordre a engagé 5.000 euros afin de permettre aux étudiants de voter pour les causes qu’ils souhaitaient soutenir. La somme a donc été répartie au prorata des votes entre la Fondation des femmes, le Fonds de dotation LINK et Nos Quartiers ont des Talents, dont la profession est partenaire depuis plusieurs années.

Pour Angèle, de l’équipe victorieuse, c’était une journée pleine de surprises : « Je ne m’attendais pas à ce que la profession de géomètre-expert soit aussi diversifiée. On a également réfléchi à la manière de concevoir une opération tout en préservant l’environnement, c’est une approche très intéressante parce que c’est un sujet qui nous concerne tous. Je vais en plus continuer à m’enrichir sur le sujet puisque je vais avoir la chance de participer aux Assises Nationales de la Sobriété Foncière ».

LES CHIFFRES CLÉS DE LA PROFESSION DE GÉOMÈTRE-EXPERT

1.874 géomètres-experts inscrits au tableau de l’Ordre

2.205 établissements répartis sur l’ensemble du territoire

Une filière de 10.000 emplois structurée essentiellement en PME

À PROPOS DE L’ORDRE DES GÉOMÈTRES-EXPERTS

Depuis 1946, l’Ordre des géomètres-experts est délégataire d’une mission de service public de régulation de la profession. Personne morale de droit privé créée par la loi du 7 mai 1946, l’OGE a pour vocation à représenter la profession auprès des pouvoirs publics, veille à la discipline, et s’assure de la qualité de service fourni aux consommateurs.
Il est le garant du respect de la déontologie et des règles de l’art et agit, à ce titre, en tant qu’autorité indépendante. Depuis sa création, l’institution ordinale a évolué pour devenir une véritable instance de management stratégique de la profession.