Skip to main content

PARIS : Tourisme, renforcement des mobilités douces

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
10 Mai 2024

Partager :

PARIS : Tourisme, renforcement des mobilités douces

Le secteur du tourisme fait face à de multiples enjeux, à la fois sociétaux, environnementaux, de formation et d’innovation.

Afin de l’accompagner dans ces transformations et répondre à ces défis, l’Etat a mis en place en novembre 2021 le Plan Destination France, doté d’un budget de 1,9 Md€. En complément de ces actions, l’Etat a relancé, en novembre 2022, le Comité de Filière du Tourisme, réunissant 150 acteurs publics et privés du secteur autour d’une nouvelle approche de co-construction des politiques touristiques de la France et de déploiement au plus près des enjeux terrain. Plusieurs groupes de travail co-pilotés par l’Etat planchent ainsi sur la construction de feuilles de route ambitieuses en matière de tourisme durable, d’innovation, de tourisme d’affaires, de simplification normative, de formation et de rénovation du patrimoine.

Les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024

Entre le 8 mai, date du lancement du Relais de la Flamme, et le 8 septembre 2024, jour de la cérémonie de clôture des Jeux paralympiques, la France, ses savoir-faire et son patrimoine seront l’objet de tous les regards. La réussite des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 reposera non seulement sur l’excellence des compétitions sportives, mais également sur la qualité de l’accueil et la sécurité offertes aux millions de visiteurs attendus. Avec des millions de visiteurs cumulés pour les Jeux sur le territoire national, et des investissements majeurs dans les infrastructures de transport et les dispositifs de sécurité, la France se prépare à accueillir cet événement d’envergure mondiale. L’État, ses opérateurs, les collectivités territoriales et les acteurs du secteur du tourisme se mobilisent pour mettre au point des solutions d’accueil innovantes, durables et inclusives et ainsi promouvoir une offre d’excellence à la française.

Qualité de l’accueil dans les gares

Acheminement d’environ 800 000 personnes par jour, 600 000 spectateurs (500 000 en Ile-de-France) et 200 000 accrédités, vers les sites de compétitions.

L’extension de l’offre de transport collectif existant via :

 Prolongement de la ligne de métro 14 au nord jusqu’à Saint-Denis Pleyel et au Sud jusqu’à l’aéroport d’Orly : fin juin 2024 ;

 Prolongement du RER E à l’ouest avec les nouvelles gares de Porte Maillot, La Défense et Nanterre, ouvertes au public : à partir du 6 mai 2024.

 Prolongement du tram T3b jusqu’à porte Dauphine : 5 avril dernier.

Une offre de transport accessible et adaptée :

 1000 taxis accessibles aux personnes à mobilité réduite ;

 100 % des lignes de bus parisiennes, des rames et stations de tramway, des gares de RER, accessibles

Qualité de l’accueil dans les aéroports

 188 sas parafe à l’été 2024 vs 121 à l’été 2023 au total à Paris-CDG et Paris-Orly

 Diminution du temps d’attente lors du passage au contrôle avec le déploiement de nouveaux scanners sûreté 3D permettant de ne pas retirer les équipements électroniques et liquides du bagage cabine.

 1 500 volontaires du groupe Aéroport de Paris et 1 000 volontaires de Paris 2024 présents au sein des aéroports parisiens pour accompagner les visiteurs.

 100% des collaborateurs du Groupe ADP seront formés d’ici les Jeux à l’accueil des personnes en situation de handicap.

 Traitement accéléré des athlètes : enregistrement anticipé des bagages « hors format » pour les athlètes directement au village Olympique et création de deux zones (« bagages factories ») dédiées au contrôle et stockage de l’ensemble des bagages pré-enregistrés.

Renforcement des mobilités douces

 100% des sites franciliens seront desservis en transports en commun et accessibles à vélo, à l’exception de Villepinte.

 + de 400 km de réseau cyclable olympique

Moyens de sécurité renforcés

Des moyens humains inédits : 35 000 policiers et gendarmes mobilisés chaque jour sur l’été 2024, avec un pic à 45 000 le jour de la cérémonie d’ouverture des Jeux, auxquels s’ajouteront 18 000 militaires et 18 000 agents privés déployés quotidiennement pour la sécurisation des sites de compétition et renforts d’une quarantaine d’équipes militaires étrangères.