Skip to main content

PARIS : Souvenir Français, la parole du Président Général

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
7 Déc 2023

Partager :

PARIS : Souvenir Français, la parole du Président Général

Nous avons souhaité rendre hommage à Varian FRY, cet homme qui sauva la vie de Marc Chagall, de Max Ernst, d’André Breton et de deux mille autres personnes.

Journaliste newyorkais, il est mobilisé par l’Emergency Rescue Committee (ERC), le comité de Sauvetage d’Urgence dont il est le représentant à Marseille à partir du 14 août 1940. Confronté au drame humain des milliers d’opposants au nazisme, des exclus du pouvoir de Vichy, des juifs français et étrangers qui se rassemblent à Marseille, sa mission qui devait durer trois semaines se transforma en une aventure éprouvante de 13 mois.

Grâce à lui et à son équipe, 2 000 personnes peuvent quitter la France munis de faux papiers. Ils furent sauvés. Cette action déplait au gouvernement de Vichy mais aussi au gouvernement américain, alors neutre dans le conflit européen.

Le 16 septembre 1941, Varian FRY était expulsé du territoire français. De retour aux Etats-Unis, il essaya par tous les moyens de sensibiliser l’opinion publique américaine au sort des juifs en Europe, mais il fut largement marginalisé.

En 1945, l’ouvrage où il décrivait son action était censuré. Il décéda, oublié de tous, le 13 septembre 1967, quelques semaines après avoir reçu une légion d’honneur tardive.

Alors que le monde redécouvre la difficulté de « sauver des vies », alors que le monde redécouvre l’égoïsme des Etats quant à l’ouverture des frontières aux populations civiles chassées par la guerre, Varian FRY nous montre ce que l’engagement d’un homme peut réaliser dans les moments sombres de notre histoire.

Serge BARCELLINI
Contrôleur Général des Armées (2s)
Président Général de l’association « Le Souvenir Français »

SOURCE : La lettre n°89 du Souvenir Français