Skip to main content

PARIS : Société Générale-Forge publie le premier rapport …

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
24 Nov 2023

Partager :

PARIS : Société Générale-Forge publie le premier rapport sur l’empreinte carbone des « Security Token »

Société Générale-Forge en partenariat avec le Groupe Lamarck, et l’appui de tiers indépendants tels que l’Institut Louis Bachelier et le Crypto Carbon Ratings Institute (CCRI), vient de publier son tout premier rapport sur l’empreinte carbone des « Security Tokens ».

Selon ces calculs, l’empreinte carbone d’une obligation numérique pour l’ensemble de son cycle de vie équivaut à 3,8 km en voiture soit 0,82 KG CO2.
Fournir une méthodologie générale ? Et permettre de suivre l’activité et surtout l’empreinte carbone de ses jetons notamment sur l’infrastructure blockchain, Ethereum. Telle semble être la volonté de Société Générale-Forge qui vient de publier son premier rapport sur l’empreinte carbone du cycle de vie complet des « Security Tokens » réalisé par un cabinet de conseil indépendant, le groupe Lamarck, avec la revue de tiers indépendants, à savoir l’Institut Louis Bachelier et le Crypto Carbon Ratings Institute (CCRI).
Le rapport suggère des améliorations pour l’évaluation de l’empreinte carbone de la blockchain et des recommandations pour une plus grande exactitude et fiabilité des données hébergées sur infrastructure « cloud ».

Il souligne notamment que l’empreinte carbone d’une obligation numérique pour l’ensemble de son cycle de vie (son émission, sa gestion – y compris les opérations sur titres –, jusqu’à son remboursement final) sur la blockchain est de 0,82 kg CO2 (équivalent à 3.8 kms en voiture). Le rapport s’intéresse également aux émissions de gaz à effet de serre (GES) liées à l’utilisation du réseau Ethereum relativement faibles depuis le changement de protocole de la blockchain opéré en septembre 2022 (« The Merge »), ayant permis de diminuer sa consommation d’électricité de plus de 99 %.

Ce rapport, qui s’inscrit dans une démarche de transparence et de traçabilité, représente une première étape importante pour l’industrie financière en matière de reporting. Les émetteurs, investisseurs et prestataires de services disposent désormais d’une mesure de l’empreinte carbone générée par les titres financiers déployés sur la blockchain. À l’avenir, SG-FORGE entend inclure, à la demande de l’émetteur, l’empreinte carbone estimée de son « security token ».
Cette information sera disponible directement dans le « smart contract » pour permettre aux investisseurs de mesurer l’impact environnemental de leurs portefeuilles.

« La blockchain et les smart contracts ont le potentiel de générer des gains d’efficacité significatifs dans l’émission et la négociation des instruments financiers. Désormais, les émetteurs et les investisseurs ont également la possibilité d’accéder à une nouvelle mesure d’impact environnemental. Par cette initiative, notre ambition est d’en faire un standard de place. »
Jean-Marc Stenger, Directeur général de Société Générale – FORGE

« L’ICMA soutient les initiatives des entreprises membres visant à promouvoir l’automatisation et la numérisation des marchés de capitaux et à explorer des moyens innovants pour mesurer l’empreinte carbone des transactions via les blockchains publiques. Bien que l’expérimentation n’en est qu’à ses débuts, le rapport a le potentiel de susciter un débat plus large sur l’impact environnemental de la technologie sur les marchés financiers.»
Georgina Jarratt, Head of FinTech and Digitalisation, International Capital Market Association (ICMA)

« La DLT et la tokenisation sont prometteuses pour stimuler la croissance et l’innovation sur les marchés de capitaux. Des réglementations appropriées basées sur une analyse approfondie des données pertinentes, y compris sur l’utilisation du carbone, constituent un élément clé de l’expansion durable des marchés de capitaux basés sur la DLT. L’AFME salue les recherches de tous ses membres et plus largement des acteurs des marchés de capitaux qui fournissent de nouvelles données et perspectives sur le fonctionnement de la DLT et son impact sur l’environnement. »
Association for Financial Markets in Europe (AFME)

« La méthodologie originale utilisée ici, couvrant l’ensemble du cycle de vie d’un projet de tokenisation d’actifs financiers, est le résultat d’un travail conjoint entre Lamarck et Société Générale-FORGE. Si cette mesure de l’impact des infrastructures financières démontre l’intérêt du caractère partagé et décentralisé de la blockchain publique, elle constitue également un exemple pour tous les acteurs financiers. Nous espérons que cette étude servira de base à de nouveaux développements dans la mesure et la réduction de l’empreinte carbone des infrastructures financières. »
Thomas Boidot-Dorémieux, Directeur Lab’ Innovation – Groupe Lamarck

« L’infrastructure blockchain et la tokenisation vont jouer un rôle clé dans la finance de demain, c’est pourquoi développer aujourd’hui des méthodologies scientifiques et qualitatives pour évaluer l’impact environnemental est essentiel. Nous saluons l’engagement de Société Générale-FORGE dans ce domaine et sommes heureux d’avoir accompagné les équipes dans la production de ce rapport, qui propose des pistes et des solutions concrètes. »
Dr. Christian Stoll, Co-fondateur du CCRI

« L’accompagnement par l’Institut Louis Bachelier s’est concentré principalement sur la phase d’audit, qui a mis en avant le caractère innovant de la méthodologie utilisée pour évaluer l’empreinte carbone d’un projet de tokenisation sur Ethereum. Ce rapport fournit des informations précieuses et donnera aux parties prenantes une vue complète de l’impact carbone du processus de tokenisation mis en œuvre par Société Générale-FORGE. »
Louis Bertucci, Chercheur à l’Institut Louis Bachelier

À propos de Société Générale-FORGE
Société Générale-FORGE, filiale régulée du groupe Société Générale, est agréée en tant qu’entreprise d’investissement et autorisée à fournir des services d’investissement MiFID 2 sous la supervision de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et sous le contrôle de l’AMF, et est enregistrée et agréée en tant que prestataire de services sur actifs numériques (PSAN) auprès de l’AMF.
Société Générale-FORGE a construit une plateforme ouverte, sécurisée et de niveau institutionnel pour les opérations sur actifs numériques, soutenue par une sécurité de niveau bancaire et une conformité réglementaire. Les solutions et actifs numériques développés par SG-FORGE sont conformes au modèle de place d’interopérabilité et de sécurisation open source CAST.
Société Générale – Forge

À propos du Crypto Carbon Ratings Institute
Crypto Carbon Ratings Institute est une entreprise axée sur la recherche qui fournit des données sur les aspects de durabilité des cryptocurrencies, de la blockchain et d’autres technologies. L’équipe interdisciplinaire a construit un historique de recherche pluriannuel avec un accent particulier sur les cryptocurrencies et leurs impacts sur la durabilité. CCRI utilise les sources de données les plus récentes ainsi que des méthodes basées sur des études anciennement évaluées par des pairs et publiées dans des revues scientifiques renommées. CCRI fournit des informations qui aident ses clients à comprendre et à gérer l’exposition ESG liée aux crypto-monnaies. Ils servent un large éventail de clients, notamment des investisseurs institutionnels, des bourses et des réseaux de blockchain.
Crypto Carbon Ratings Institute

À propos de l’Institut Louis Bachelier
L’Institut Louis Bachelier (ILB) est une association de loi 1901, créée en 2008, sous l’impulsion de la Direction générale du Trésor et de la Caisse des Dépôts. L’ADN du Réseau Louis Bachelier, composé de l’ILB et de deux fondations adossées (Fondation du Risque et Institut Europlace de Finance) est la recherche scientifique, qui favorise le développement durable en économie et finance. Actuellement plus de 60 programmes sont hébergés au sein du Réseau Louis Bachelier, avec un focus sur quatre transitions sociétales : environnementale, digitale, démographique et financière. Les activités visent à engager des académiques, des entreprises et des pouvoirs publics dans des programmes de recherche, ainsi que dans les manifestations scientifiques et autres forums d’échange.
Institut Louis Bachelier

À propos du Groupe Lamarck
Créé en 2014, Lamarck Group conçoit un conseil spécialisé et engagé pour amener les entreprises à financer une économie responsable. Son approche scientifique, portée par son Lab R&D, est mise en oeuvre chez ses clients par plus de 220 collaborateurs. Présent à Paris, Lille et Bordeaux et intervenant à Niort, Nantes, Marseille et Grenoble, Lamarck Group propose aux Institutions financières un conseil en transformation par le métier et la règlementation. Par ailleurs, la société accompagne la transformation de ses clients grâce à l’innovation et à la technologie (data Gouvernance, Blockchain, management des SI et Cybersécurité).
L’entreprise est membre du Conseil d’Administration de l’Institut Louis Bachelier. Elle est partenaire de COLLIBRA (Data Gouvernance) et de MARIGOLD (Blockchain / TEZOS). Lamarck est aussi membre de Croissance Plus, de Finance-Innovation, du Mouvement Impact France, du Global Compact et d’Entrepreneurs d’avenir. Certifiée B Corp depuis 2020, elle est aussi membre de la Communauté du Coq Vert de BPI France/ADEME.
Groupe Lamarck