Skip to main content

PARIS : Samuel Lafont : « Pourquoi le meilleur est à venir »

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Samuel Lafont : « Pourquoi le meilleur est à venir »

En moins de 3 ans d’existence, Reconquête a enchaîné 4 campagnes électorales : la présidentielle, les législatives, les européennes et les législatives anticipées.

C’est dense !

« Un défi important qui a été relevé grâce à l’énergie de chaque cadre de fédération, chaque adhérent, chaque militant sur le terrain et sur Internet.

Bravo et merci pour votre participation à tout ce qui a déjà été accompli.

Et si je vous écris aujourd’hui, c’est pour vous montrer que le meilleur est devant nous.

Vous savez, à l’époque des Amis d’Éric Zemmour, en mars 2021 bien avant le lancement officiel de Reconquête, Éric Zemmour et Sarah Knafo m’avaient chargé de penser et mettre en œuvre la stratégie numérique du mouvement naissant. Je sais bien d’où nous venons : la puissance du parti aujourd’hui est sans commune mesure !

Comme le raconte Éric Zemmour dans son livre Je n’ai pas dit mon dernier mot, nous n’étions qu’une poignée. Rapidement, j’ai constitué une équipe extrêmement performante, avec Éléonore Lhéritier, Stanislas G. et Éric G.. Un noyau dur sur lequel nous avons développé un pôle numérique qui a permis à Reconquête de dépasser les autres partis sur Internet en quelques semaines. Imaginez ce que nous allons faire maintenant, avec toute l’expérience accumulée !

Responsable de la collecte des dons et adhésions qui renforcent le mouvement, qui font de Reconquête un parti pérenne et résilient, je vois aussi à quel point la générosité des donateurs et des adhérents est plus dynamique que jamais. Et j’en profite pour tous les remercier chaleureusement.

Oui, Reconquête est résilient, car déjà fort d’un maillage précis, par région, département, circonscription, canton. Et bientôt commune par commune ! Ça va être une belle avancée sur le terrain.

Cela nous permettra d’engager un maximum de Français dans l’action, soutenus par des outils numériques performants déjà développés, avec notamment Harmonie, pour gérer les fédérations. Et les adhérents bénéficient de leur plateforme Athos, une exclusivité Reconquête.

Les européennes ont été une période de trouble passager, c’est vrai. Et le problème a été réglé rapidement.

Reconquête va continuer à innover, notamment sur la communication, comme nous l’avons toujours fait depuis le début, pour être toujours plus efficaces, pour vous, pour chaque adhérent, chaque donateur, chaque militant. Le Monde l’a encore souligné dans un article récent.

Avec Éric Zemmour, avec vous, nous allons nous battre pour faire avancer nos idées jusqu’à la victoire dans les urnes.

Pour l’heure, ce qui menace la France, c’est la gauche violente et le jeu dangereux de Macron qui pourrait lui donner un pouvoir de nuisance : soit par le blocage, s’il n’y a pas de majorité absolue patriote ; soit pire, par l’arrivée de la gauche violente au pouvoir, ce qui n’est pas exclu.

C’est pourquoi il faut aller voter ce dimanche et inviter vos proches à voter pour un patriote, quand ils le peuvent.

Pour la Reconquête » !

Samuel Lafont

PS. Si ce n’est fait, pour assurer le meilleur à venir, rapprochez-vous de votre fédération pour participer au combat sur le terrain : signifiez à votre responsable local vos préférences pour agir.