Skip to main content

PARIS : Reconquête! intègre le groupe ECR au Parlement eu…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
7 Fév 2024

Partager :

PARIS : Reconquête! intègre le groupe ECR au Parlement européen

Nicolas Bay intègre le groupe ECR : Reconquête! renforce son alliance avec les Conservateurs européens et Giorgia Meloni.

Marion Maréchal et Nicolas Bay étaient ce matin aux côtés de Nicola Procaccini – député européen de Fratelli d’Italia, le parti de Giorgia Meloni, et co-président du groupe ECR (Européens conservateurs et réformistes) au Parlement européen – pour annoncer l’intégration officielle de Nicolas Bay au sein de ce groupe.

ECR, qui rassemble déjà des députés de 18 nationalités différentes, sera considérablement renforcé par des élus plus nombreux et provenant d’un nombre de pays encore plus important à l’issue des élections du 9 juin. Avec l’apport des élus Reconquête! et de nouvelles délégations d’autres pays, les observateurs annoncent une centaine d’élus pour ECR, ce qui en ferait la troisième force politique du Parlement, devant le groupe Renew macroniste.

ECR et les conservateurs européens font le choix très clair de Reconquête! comme allié français. C’est d’ailleurs la première fois dans l’histoire de ce groupe qu’il compte des élus français. Ce choix montre que Reconquête! est perçu par ses partenaires européens non seulement comme un interlocuteur crédible mais aussi comme un interlocuteur d’avenir.

L’ADN politique d’ECR correspond bien à Reconquête!, une vraie droite qui assume ses convictions : défense de l’identité des nations et de notre civilisation face à l’immigration et l’islamisation ; défense des libertés économiques, de la valeur travail contre la bureaucratie, le fiscalisme et l’assistanat ; préservation de nos valeurs face au wokisme. Tout comme Reconquête!, les partis regroupés au sein d’ECR se battent pour en finir avec le centralisme bruxellois et faire respecter les spécificités et les souverainetés nationales.

ECR est un groupe comptant dans les institutions européennes. Au sein du Parlement bien sûr, où il dispose d’une vice-présidence, mais aussi au sein du Conseil. En effet, ECR regroupera demain des partis qui participent au gouvernement dans quatre pays (Italie, Finlande, République tchèque ou encore Suède).

À la suite de Nicolas Bay, c’est donc au sein de ce groupe pivot, avec une position absolument centrale au sein du Parlement européen, que siégeront les autres députés Reconquête! élus aux côtés de Marion Maréchal dans 4 mois.