Skip to main content

PARIS : Quel gain de pouvoir d’achat avec le blocag…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
7 Déc 2023

Partager :

PARIS : Quel gain de pouvoir d’achat avec le blocage des prix en 2024 des billets Ouigo et Intercités

Asterès estime que le gain de pouvoir d’achat qui résulterait du blocage des prix en 2024 des billets Ouigo et Intercités serait d’environ 4 € par ménage.

L’annonce du ministre des transports de geler en 2024 le prix des trains Ouigo et Intercités

1 devrait générer un gain de pouvoir d’achat moyen limité à 4 € par ménage en 2024 d’après Asterès. La mesure, qui est pertinente socialement et écologiquement, est cependant d’une envergure trop limitée pour avoir un impact notable sur le pouvoir d’achat. D’autant plus que les prix d’autres billets pourraient augmenter plus rapidement pour compenser la perte, en 2024 ou les années suivantes.

Soutenir le train : Une mesure pertinente

Promouvoir l’utilisation du train, à plus forte raison lorsqu’ils sont utilisés par les ménages modestes, est une idée pertinente. Les mesures de soutien au pouvoir d’achat décidées en 2022 (ristourne sur les carburants, bouclier tarifaire visant à limiter la hausse du prix du gaz par exemple) avaient été critiquées puisqu’elles incitaient à consommer des énergies nuisibles à l’environnement. Promouvoir l’utilisation du train est, à l’inverse, une mesure écologiquement pertinente. Limiter le prix des trains Ouigo fait également sens, puisqu’ils sont destinés à un public plus modeste que les TGV « classiques ». Cette mesure bénéficie donc plus spécifiquement à une catégorie de la population qui a été plus impactée par le choc inflationniste que connait le pays depuis deux ans.

Gain de pouvoir d’achat en 2024 : 4€ par ménage

D’après les estimations d’Asterès, les ménages gagneraient environ 4 € chacun en 2024 du fait du gel de la hausse des prix sur les Ouigo et les trains Intercités. L’estimation de ce gain de pouvoir d’achat moyen par ménage a nécessité de poser un certain nombre d’hypothèses.
Asterès a estimé le chiffre d’affaires moyen réalisé sur les trains Intercités et Ouigo. Le point de départ d’Asterès est d’estimer que le chiffre d’affaires réalisé par la SNCF sur les Intercités et Ouigo correspond au montant payé par les ménages français sur ces deux types de trains (notamment de possibles refacturations internes à la SNCF n’ont pas été prises en compte). Asterès a estimé le chiffre d’affaires sur les trains Intercités en 2022 à 483 millions d’euros2 et sur les Ouigo à 1,12 milliard d’euros3 (la part des Ouigo dans le total des TGV français a été estimée à 25 %4, le fait que ces billets soient en moyenne moins chers que celui des autres TGV n’a pas été pris en compte dans l’estimation). Le chiffre d’affaires 2023 a été estimé à partir de la progression moyenne du chiffre d’affaires de la SNCF Voyageur sur le Gel des prix des Ouigo et Intercités : un gain de pouvoir d’achat limité à 4 € par ménage premier semestre de l’année (+11,3 %5), en considérant que la hausse serait identique sur le deuxième semestre.
Asterès a prévu une inflation moyenne (hors mesure annoncée) sur les billets de train en 2024 de 7 %. Estimer le gain de pouvoir d’achat généré par une politique de blocage des prix implique de poser une hypothèse concernant l’inflation qui aurait eu lieu sans cette mesure. En 2022, l’inflation moyenne sur le transport ferroviaire de passagers était de 9,3 %6 et de 7,7 % en 20237 (dernier chiffre disponible pour octobre). Comme la baisse de l’inflation sur le transport ferroviaire de personnes est lente (elle a même rebondi à 9,2 % en octobre8 ), Asterès a pris comme hypothèse de base une inflation de 7 % sur les billets de train en 2024 si aucun prix n’était gelé. Ainsi, le gel des prix des Intercités et des Ouigo généreraient un gain total de pouvoir d’achat de 125 millions d’euros en 2024.
Le gain de pouvoir d’achat total a été divisé par le nombre de ménages. En considérant qu’il y a 30 millions de ménages en France, le gain de pouvoir d’achat moyen par ménage en 2024 lié au blocage des prix des Intercités et des Ouigo peut être estimé, aux arrondis près, à 4 € par ménage.

 Gain de pouvoir d’achat à long terme : Un effet de rattrapage possible

Le gain de pouvoir d’achat estimé par Asterès pourrait être limité par des effets de rattrapage. Si, en 2025 ou les années suivantes, le blocage des prix était levé, il pourrait en résulter une hausse de l’inflation plus importante de façon à « rattraper » le gel des prix de 2024.
De la même façon, le prix de billets de train pourrait augmenter plus rapidement sur d’autres  types de voyages (TGV hors Ouigo, TER par exemple) de façon à compenser, pour la SNCF, les effets du blocage des prix sur les Ouigo et les Intercités. Les estimations de gain de pouvoir d’achat précédentes ne prennent pas compte de ces possibles effets de rattrapage ou de compensation.

1 https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/sncf-le-ministre-des-transports-clement-beaune-annonce-le-gel-des-tarifs-en-2024-pour-les-ouigo-intercites-et-la-carte-avantage_6228459.html
2 Rapport financier annuel 2022, calcul du montant total par Asterès à partir de la progression en millions d’euros et en pourcentage
3 Rapport financier annuel 2022, calcul du montant total par Asterès à partir de la progression en millions d’euros et en pourcentage de la rubrique « TGV hors filiales »
4 Voyages d’affaires, « Ouigo fête ses 10 ans en annonçant un doublement de son trafic d’ici 2030 », 3 mai 2023

5 Résultats semestriels 2023 SNCF
6 Insee
7 Insee, calcul Asterès basé sur la moyenne des inflations mensuelles en glissement annuel
8 Insee, glissement annuel