Skip to main content

PARIS : Ponctualité de février 2024, nette amélioration s…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
6 Avr 2024

Partager :

PARIS : Ponctualité de février 2024, nette amélioration sur le réseau francilien

Île-de-France Mobilités publie ce jour les résultats de la ponctualité pour le mois de février 2024.

Grace aux mesures de redressement demandées à la RATP, Transilien SNCF Voyageurs et la SNCF Réseau par Valérie Pécresse, la situation s’améliore significativement sur quasiment toutes les lignes de métro. Les lignes de trains et de RER progressent également avec une tendance positive.

L’Autorité organisatrice demande aux opérateurs de poursuivre durablement leurs efforts pour atteindre les engagements pris et répondre aux attentes des Franciliens.

La ponctualité du métro en nette amélioration

Sur le mois de février 2024, les lignes de métro affichent les performances suivantes aux heures de pointe :

  • Outre les trois lignes automatiques (1, 4 et 14) et la ligne 5 qui sont ou dépassent les 100 % de régularité, les lignes 2, 9, 10 et 11 sont proches des 100 % (97%, 99%, 99%, 95% respectivement) et au-dessus des objectifs fixés par le contrat entre Île-de-France Mobilités et RATP.
  • Avec 93% de régularité, la lignes 7 est proche de respecter ses objectifs.
  • Même si les lignes suivantes ne remplissent toujours pas les objectifs fixés par Île-de-France Mobilités, leur situation continuent de s’améliorer :
    • 6 : 91% en février (+5% par rapport en janvier)
    • 12 : 90% en février (+3% par rapport en janvier)
    • 13 : 90% en février (+6% par rapport en janvier)
  • Seules deux lignes sont encore dans une situation difficile, mais la situation s’améliore :
    • 3 :  86% en février (+2% par rapport à janvier)
    • 8 : 84% en février (+2% par rapport en janvier)

Le plan d’action pour la ligne, 8 annoncé en février dernier, commence à montrer ses premiers effets avec 2% de hausse dû notamment aux cinq mesures immédiates pour redresser la performance de la ligne 8, dont le recrutement de conducteurs supplémentaires ou encore le renforcement de la maintenance avec des plages élargies, pour assurer une meilleure maintenance du matériel roulant.

La ligne 3, dont la principale difficulté vient de la pénurie de conducteur et de l’absentéisme, s’améliore également.

Des résultats qui s’améliorent pour les RER, même si des difficultés persistent

Concernant les RER, la ponctualité en co-responsabilité (RATP et SNCF) pour le RER A est de 94,6% au mois de février.

Concernant le RER B, la situation reste stable par rapport au mois dernier, avec un chiffre de ponctualité de 86,3%. Ile-de-France Mobilités attend le résultat du plan d’action mis en place par les opérateurs suite à l’audit de Yves Ramette.

Le taux de ponctualité du RER D s’améliore globalement sur l’ensemble de ses axes (+5% par rapport à janvier), même s’il reste en-dessous des objectifs fixés par Île-de-France Mobilités.

Des difficultés persistent sur le RER C, même si l’ensemble des axes est en hausse par rapport au mois dernier.

Afin de répondre à ces difficultés, la Présidente d’Île-de-France Mobilités s’est rendue sur la ligne le 26 mars dernier avec Transilien SNCF Voyageurs et SNCF Réseau, qui ont détaillé leur plan d’action pour améliorer rapidement cette ligne, à savoir :

  • un renforcement des effectifs dès le retour des vacances de printemps, en affectant un nombre suffisant de conducteurs sur cette ligne ; quitte à mutualiser les effectifs avec d’autres lignes pour permettre de combler un déficit de conducteurs temporaire et ainsi faire respecter le niveau d’offre contractuel ;
  • une augmentation de 20% du nombre de mainteneurs affectés sur la ligne pour garantir la disponibilité du matériel roulant, dont 10% d’intérimaires immédiatement, et 10% de créations de postes ;
  • un transfert de certains opérations lourdes de maintenance sur les matériels roulants dans les techni centres de Noisy-le-Sec et Trappes ;
  • Une augmentation de 10% des agents de maintenance de l’infrastructure chez SNCF Réseau ;
  • sur toute la zone intramuros, installation d’un nouveau système de récupération des microparticules métalliques des trains qui perturbent le système de signalisation ;
  • changement de règles pour la circulation Zone Dense, plus souple, en dupliquant la nouvelle règlementation, qui donne de premiers résultats sur la Ligne RER B ;
  • un retour des trains longs à 8 voitures en heures de pointe.

Le RER E connait des résultats moins satisfaisants mais a une ponctualité correcte de 90,7%.

Des trains à la ponctualité globalement satisfaisante

L’ensemble des lignes de trains ont une ponctualité satisfaisante, proche des objectifs fixés dans les contrats.

Ile-de-France Mobilités a une vigilance particulière sur la ligne P, dont la ponctualité est de 89,7% en février, et qui rencontre des difficultés au niveau de la fiabilité de infrastructures, notamment des impacts liées aux travaux de rénovation de SNCF Réseau.

Par ailleurs, Île-de-France Mobilités est vigilante sur les suppressions de train pour cause de manque de conducteurs, qui ont touché de façon non négligeable les lignes C, D, H, J et L. Ces suppressions sont en parties liées aux vacances scolaires, et devraient être résorbées avec les recrutements sur lesquels Transilien SNCF Voyageurs s’est engagé.