Skip to main content

PARIS : Peut-on choisir sa famille ?

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
24 Fév 2024

Partager :

PARIS : Peut-on choisir sa famille ?

La famille se construit au fil des liens que l’on crée pour constituer un cocon sécurisant.

C’est le récit de Lou Eve, autrice née au Vietnam et adoptée par des parents français, qui livre une partie de son histoire dans son premier roman. Son témoignage est à retrouver dans notre dernier numéro : respect 08.

Envie de découvrir de nouveaux podcasts ? On vous suggère deux écoutes inspirantes à ajouter à votre playlist.

Enfin, si nous parlons d’engagement au quotidien chez respect, c’est aussi pour soutenir les initiatives de celles et ceux qui, par leur métier, œuvrent pour une société plus juste et responsable. Nous sommes donc partenaire de TALENTS FOR THE PLANET, le premier salon professionnel sur les métiers de la transition écologique.

Dans son premier roman, Sous les strates (Les Escales, 2023), Lou Eve, autrice lesbienne, née au Vietnam et adoptée par des parents français, use de sa plume pour entremêler les voix de trois femmes : celle de Linh, la narratrice, de sa mère adoptive, Françoise, et de sa génitrice, Minh.

Dans cet ouvrage, parfois brutal mais ponctué de moments d’une grande poésie, Lou Eve nous plonge dans le regard de Linh, la narratrice, elle aussi adoptée au Vietnam par des parents français. Sur la naissance de ce livre, Lou Eve explique : « Quand on est adoptée transraciale, d’origine vietnamienne et élevée par des parents blancs, tout consiste à s’inventer et écrire sa propre histoire à partir des morceaux et des miettes. Construire ce récit, c’était un moyen, pour moi, de redevenir maîtresse de ma narration en me remettant au centre. » Au fil des pages, l’héroïne nous entraîne dans ses contradictions, ses cheminements, ses zones d’ombre et de floue mais aussi au cœur de ses colères et de ses instants de bonheur.

UN ARTICLE À RETROUVER DANS RESPECT 08