Skip to main content

PARIS : Observatoire LHH – Ralentissement des budge…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
24 Jan 2024

Partager :

PARIS : Observatoire LHH – Ralentissement des budgets avec des prévisions d’augmentation de salaires à 3,6 %

Dans le cadre de son Observatoire annuel de la Performance Sociale et des Rémunérations, LHH a recueilli les prévisions d’augmentation des salaires pour 2024.

Les mesures de cette année s’annoncent plus faibles, avec un budget médian d’augmentation de 3,6 %, en réponse à la baisse progressive de l’inflation. Pour se différencier avec une offre attractive et motivante dans le temps, au-delà des salaires de base, les entreprises misent aussi sur le développement de package global.

Pour Delphine Landeroin, directrice projet Rémunération chez LHH France : « En 2024, les attentes des salariés en matière de rémunération restent fortes et impactent le climat social dans les entreprises: 57% d’entre elles le voient se durcir dont 9 % de manière plus marquée. Après une année 2023 où les mesures d’augmentations ont atteint leur plus haut niveau (4,75 %), les intentions de 2024 esquissent un léger recul. Le retour à des niveaux de budgets moins exceptionnels s’accompagne d’un retour de la logique de package global pour satisfaire les attentes des salariés. »

Des budgets 2024 plus faibles en réponse à la baisse progressive de l’inflation

Après l’envolée des budgets d’augmentations en 2023, les prévisions annoncent un retour à la normale. Pour 2024, 85 % des entreprises prévoient des mesures salariales à hauteur d’un budget médian de 3,6 % avec des niveaux homogènes par population.

La pratique d’augmentations générales reste particulièrement significative: 40 % des entreprises déclarent en prévoir. Dans le détail, les populations d’ouvriers et de techniciens agents de maîtrise bénéficieront d’augmentations générales dans 8 entreprises sur 10 pour un taux médian de 3 % pour les ouvriers et 2,7 % pour les autres.

Pour les cadres, les augmentations individuelles seront privilégiées et pratiquées par plus de 9 entreprises sur 10 avec un taux médian de 2,5 %.

Pour 33 % des entreprises, l’effort salarial est particulièrement marqué avec le cumul des augmentations générales et des augmentations individuelles pour l’ensemble des populations. L’industrie se distingue avec un taux médian d’augmentations atteignant les 3,8 % qui témoigne des tensions sur le marché pour retenir les talents.

Des mesures salariales complémentaires pour gagner en attractivité

Mise au second plan ces derniers année, on observe pour 2024 un retour à une politique de rémunération globale avec des enjeux de développement de package. Les entreprises cherchent ainsi à se distinguer en proposant une offre attrayante sur la durée.

75 % des entreprises soulignent poursuivre leur effort avec des mesures salariales complémentaires prévues pour 2024. Cette diversification vise à renforcer l’attractivité des organisations et à répondre aux attentes des salariés. Parmi celles-ci :

● Mesures pour la réduction des écarts de salaire

● Revalorisation des participations employeur (repas, transport)

● Revalorisation des barèmes (mini, grilles)

● Rémunération variable sur objectifs

● Mesures RSE

● Mesures de compétitivité…

En parallèle, les entreprises poursuivent le développement de leur politique de rémunération globale, avec des actions et projets portant sur la mobilité verte, l’intéressement (avec mise en place ou l’évolution de l’abondement et de solutions d’épargne salariale ou de retraite), mais encore également sur le renforcement de la contribution employeur aux frais (transports, repas, et cotisations des régimes de protection sociale).

Méthodologie

L’enquête menée a permis de recueillir les dernières prévisions budgétaires de 300 entreprises, concernant près d’1,5 million de salariés de tous secteurs, tailles et chiffres d’affaires. Cette enquête est représentative de l’ensemble des secteurs et comprend :

– 43 % d’entreprises issues de l’industrie (Services et bien d’équipements et agro-alimentaire),

– 16 % d’entreprises issues des secteurs tertiaires financiers (Assurance et Mutualités, Banques et Crédit),

– 6 % d’entreprises issues de la Supply Chain,

– 35 % d’entreprises issues des autres secteurs professionnels.

Le panel représenté concerne des entreprises de différentes tailles : un chiffre d’affaires < 300 M€ pour 60% d’entre elles, et entre 300M€ et 1Md€ pour 14% et1Md€ pour 25%, un effectif < 1000 salariés pour 60% d’entre elles et pour 40%.

À propos de LHH

Notre force : une équipe d’experts des Ressources Humaines présente sur tout le territoire, pour anticiper et répondre aux enjeux des acteurs locaux, mieux accompagner la transformation des organisations, et construire avec les salariés la prochaine étape de leur vie professionnelle.

Depuis 50 ans. LHH en France. 750 consultants. 100 bureaux. 1 500 projets engagés chaque année. Au cœur du réseau LHH Monde. Conseil RH – Développement des talents – Transition de carrières.

Division de The Adecco Group – le leader mondial des solutions RH – LHH et ses 4000 consultants travaillent avec plus de 7000 entreprises dans plus de 60 pays. Nous faisons la différence pour tous ceux avec qui nous travaillons, tant à l’échelle mondiale que locale. Nous avons l’expertise locale, l’infrastructure mondiale et une technologie et des méthodes de pointe pour gérer la complexité RH et les défis liés à la transformation. C’est pourquoi 60 % des sociétés du Fortune 500 choisissent de travailler avec nous.