Skip to main content

PARIS : Nucléaire contre renouvelable, pour en finir avec…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Nucléaire contre renouvelable, pour en finir avec la guerre des religions

Dans cet ouvrage, Michel Allé dénonce les polémiques entre renouvelables et nucléaire et rappelle la priorité absolue : sortir au plus vite des énergies fossiles.

Pour une fois, acceptons le regard d’un étranger, géographiquement proche, sur notre politique énergétique. Michel Allé, belge, est professeur honoraire de l’Université Libre de Bruxelles et a été directeur financier de Brussels Airport et de la SNCB (équivalent belge de la SNCF). Il est administrateur indépendant d’Elia Group, gestionnaire du réseau de transport d’électricité en Belgique et en Allemagne.

Il analyse d’un point de vue technologique, économique, climatique et sociétal les dynamiques récentes et les perspectives d’évolution des consommations et productions d’énergie à l’horizon 2035. Il regarde particulièrement le débat stérile et générateur de considérables pertes de temps entre partisans du nucléaire et partisans des énergies renouvelables, avec une vue sur la Belgique et la France, mais aussi sur les autres pays européens et les pays émergents et en développement.

Le constat est implacable. En face de la priorité de sortir le plus rapidement possible des énergies fossiles, la priorité est à donner aux énergies renouvelables même si dans des pays historiquement nucléaires, l’énergie de l’atome aura un rôle non marginal dans la lutte contre le dérèglement climatique. Au niveau planétaire, les énergies renouvelables dont les progrès économiques, y compris en prenant en compte leur impact sur le système électrique, sont remarquables, alliées à l’efficacité énergétique seront les principaux outils de préservation du climat. Concernant les émissions de gaz à effet de serre du secteur énergétique, les tendances sont bonnes grâce au développement des énergies renouvelables même si l’infléchissement de la croissance des fossiles est encore insuffisant.

La priorité est de sortir des fossiles, ne perdons pas de temps et d’énergie dans de vaines polémiques entre renouvelables et nucléaire.

Nucléaire contre renouvelable : Pour en finir avec la guerre des religions, Michel Allé, éditions de l’Académie royale de Belgique

SOURCE : La lettre du climat – Juin 2024.