Skip to main content

PARIS : L’impact des investissements étrangers sur …

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : L’impact des investissements étrangers sur l’économie française

Bertrand Coquard, Conseiller départemental des Yvelines et Adjoint au Maire de Les Clayes-sous-Bois (78).

La France s’affirme comme une destination de premier plan pour les investissements étrangers, comme en témoignent les annonces récentes lors du sommet Choose France à Versailles. La politique économique d’Emmanuel Macron, au centre de cet événement, met résolument l’accent sur la réindustrialisation et l’attrait pour les investisseurs internationaux.

Les annonces concernant des secteurs stratégiques tels que la décarbonation et l’intelligence artificielle soulignent l’importance cruciale accordée à l’innovation et à la transition écologique.

Le succès de ce sommet met en lumière l’attrait indéniable de la France pour les investisseurs étrangers, malgré les défis persistants. Si les investissements étrangers sont considérés comme un moteur essentiel de la réindustrialisation, leur impact économique nécessite du temps pour se matérialiser pleinement. Les efforts pour attirer de nouveaux investisseurs, notamment en provenance d’Inde, reflètent la volonté du gouvernement de diversifier ses partenariats économiques. Cependant, la participation relativement faible des États-Unis, de la Chine et de l’Inde, dans les investissements en France, souligne l’impératif pour le pays de renforcer son attractivité sur la scène internationale et de redresser une balance commerciale largement déficitaire.

Il est donc impératif que la France, en tant que moteur de l’Europe, ne procède pas de manière isolée. Au contraire, elle doit œuvrer pour que l’Europe agisse de concert, en tant que bloc uni, afin de rivaliser avec les deux autres puissances mondiales, les États-Unis et la Chine, qui dominent tant sur le plan technologique que sur celui des ressources stratégiques. L’adoption de l’IA Act au niveau européen, établissant des normes éthiques et de protection des données dans le domaine de l’intelligence artificielle, a permis à la France et à l’Europe d’imposer leurs règles aux autres blocs. Il reste maintenant à ériger des champions européens capables de rivaliser avec les GAFAM () . Pour ce faire, une coordination politique et stratégique au niveau européen est essentielle, pour imposer une vision européenne de l’IA de confiance, de l’IA frugale au service de la transition écologique, de l’IA embarquée et enfin de l’IA générative.

UDI – Les infos de la semaine.