Skip to main content

PARIS : L’exposition Picasso Iconophage au Musée Pi…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : L’exposition Picasso Iconophage au Musée Picasso

Ce n’est un secret pour personne : Picasso a mis sens dessus dessous l’Histoire de l’art comme nul autre avant lui.

Et pourtant, derrière l’apparence enfantine de son œuvre chaotique et désordonnée, force est de constater que le peintre connaissait bien ses classiques. Le Gréco, Rembrandt, Vélasquez, Manet… Le génie espagnol admirait ses aînés, n’hésitant pas dès les années 50 à relire, imiter, copier, détourner les toiles de Nicolas Poussin ou de Francisco de Goya. Entre relectures modernes et respect des traditions, cette exposition singulière nous montre comment cet Arlequin aux mille facettes s’est hissé au rang des grands maîtres, passant de l’enfant terrible du XX e siècle à bon élève de la peinture. Ici, Picasso n’a rien d’un cancre ou d’un artiste rebelle ; bien au contraire, le peintre met volontiers en scène ses recherches en incarnant tour à tour un anti-héros des récits antiques, un Minotaure affamé, un voyeur séducteur et cruel ou un mousquetaire du Siècle d’or, intrépide, jeune et revanchard. Riche de cent trente œuvres, cette exposition ose ainsi les rapprochements tout en nous plongeant dans la documentation personnelle de l’artiste, les livres de sa bibliothèque, ses cartes postales, ses photographies et ses cartons d’invitation… Une exposition iconophage que l’on dévore en une bouchée.

Le saviez-vous ?

« Les bons artistes copient, alors que les artistes géniaux volent ». Cette célèbre citation est-elle oui ou non de Picasso ? Difficile à dire, mais le peintre espagnol n’a jamais hésité à piquer quelques idées à ses aînés, à commencer par Ingres, Cézanne ou les arts premiers pour enrichir son œuvre.

SOURCE : Arts in the City.