Skip to main content

PARIS : Le réalisateur Michael HANEKE, invité de LaCinetek

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Le réalisateur Michael HANEKE, invité de LaCinetek

Sa liste est une grande traversée de l’histoire du septième art, de l’ère du muet au cinéma iranien contemporain.

Par-delà les époques, les genres et les pays, on peut y lire de nombreux parallèles avec son œuvre, autour des thèmes de l’incommunicabilité, de l’oppression du groupe ou encore des dilemmes existentiels, sans oublier une certaine épure de la mise en scène.

En savoir plus …

MICHAEL HANEKE

Michael Haneke, cinéaste autrichien, né à Munich en 1942.

Né de parents comédiens, Michael Haneke étudie philosophie, psychologie et art dramatique à l’université de Vienne. Après un début de carrière au théâtre où il met en scène Goethe, Kleist, Strindberg ou Duras, il devient réalisateur à la télévision, puis au cinéma. Son premier long-métrage, Le Septième continent, 1989, inaugure sa trilogie autrichienne dite de la « glaciation émotionnelle ». Le style du cinéaste y est déjà à l’œuvre à travers une mise en scène qui radiographie, de façon presque clinique, les sentiments et pulsions humaines.

Il ne cessera ensuite de mettre à nu la violence du monde contemporain pour mieux explorer le mal ordinaire de nos sociétés – de Funny Games à La Pianiste, de Caché au Ruban blanc.

Son œuvre, riche d’une douzaine de films, a été récompensée par les plus grands prix, dont deux Palmes d’or à Cannes. En 2012, il offre avec Amour l’un de ses plus beaux rôles à Jean-Louis Trintignant qui est alors, lui aussi, au sommet de son art.

FILMS À RETROUVER DANS LA SÉLECTION

DE MICHAEL HANEKE

Le Désert rouge de Michelangelo Antonioni

Le Charme discret de la bourgeoisie de Luis Buñuel

Apocalypse Now de Francis Ford Coppola

Le Mépris de Jean-Luc Godard

Au hasard Balthazar de Robert Bresson

À propos d’Elly d’Asghar Farhadi

Psychose d’Alfred Hitchcock

Persona de Ingmar Bergman

Ran d’Akira Kurosawa

Blade Runner de Ridley Scott

Hiroshima mon amour d’Alain Resnais

Cléo de 5 à 7 d’Agnès Varda

Et bien d’autres…

Découvrir la liste de MICHAEL HANEKE

Fondée en 2015 par Pascale Ferran, Cédric Klapisch et Laurent Cantet, LaCinetek est le site de référence de vidéo à la demande dédié aux plus grands films du XXe siècle et du début du XXIe.

Aucun algorithme sur LaCinetek, mais plus de 100 cinéastes venus du monde entier qui, pour partager leurs coups de cœur, ont composé la liste de leurs 50 films de chevet pour le site. C’est l’addition de toutes ces listes qui constitue un catalogue d’une richesse unique.

LaCinetek a déjà séduit 250 000 cinéphiles curieux de découvrir l’un des 2 000 chefs-d’œuvre disponibles à la location, dont plus de 955 inédits en VOD au moment de leur publication – dont Down By Law de Jim Jarmusch, Sweetie de Jane Campion, Aux frontières de l’aube de Kathryn Bigelow, Nostalghia d’Andreï Tarkovski, Du soleil pour les gueux d’Alain Guiraudie, La Pointe courte d’Agnès Varda, Je t’aime, je t’aime d’Alain Resnais, Les Contes de la lune vague après la pluie de Kenji Mizoguchi, Tous les autres s’appellent Ali de R.W. Fassbinder, YiYi d’Edward Yang… -.

Les films du catalogue sont disponibles à la location – 2,99 € en SD et 3,99 € en HD – mais également à l’achat – 7,99 € en SD et 9,99 € en HD -. L’offre par abonnement permet de découvrir une sélection de films renouvelés régulièrement pour 4,99€/mois.

Les – de 25 ans bénéficient, sur demande, du tarif exceptionnel de 19€/an. LaCinetek est disponible en France depuis novembre 2015, Allemagne et Autriche depuis février 2019, en Belgique et au Luxembourg depuis octobre 2020.

LaCinetek est portée par une association loi 1901 : « La Cinémathèque des Cinéastes ». En toute indépendance, sans actionnaires ni investisseurs privés, l’Association fédère autour des trois cinéastes fondateurs et de ceux qui les ont rejoints – Bertrand Bonello, Michel Hazanavicius et Rebecca Zlotowski – un grand nombre d’institutions ou de cinémathèques animées par une mission commune, la transmission du patrimoine cinématographique : Arte France, l’INA, Gaumont, StudioCanal, LMC/UniversCiné, Lobster Films, la Cinémathèque Française, la Cinémathèque de Toulouse, la Deutsche Kinemathek, la Cinémathèque Royale de Belgique, le Centre Pompidou, l’Agence du Court-Métrage, ainsi que la SRF et l’ARP.

En savoir plus sur LaCinetek