Skip to main content

PARIS : Le Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussil…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
8 Fév 2024

Partager :

PARIS : Le Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon soutient les agriculteurs et agricultrices

Dans le contexte actuel de grave crise que connait la filière agricole, le Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon souhaite apporter son soutien indéfectible aux agriculteurs et agricultrices qui font face à de nombreux défis.

L’agriculture française dans son ensemble est un pilier essentiel de notre économie, de notre société et de notre culture. Nous sommes conscients des nombreux défis auxquels elle est confrontée.

La concurrence internationale, les enjeux de la transition écologique, la baisse des revenus et les crises économiques et climatiques auxquelles nos vignerons font également face, sont autant de facteurs qui fragilisent les exploitations agricoles et menacent la survie de l’agriculture française, y compris la viticulture française. De plus, nos vignerons se battent aujourd’hui contre une lourdeur administrative de plus en plus présente. Les réglementations en constante évolution, les procédures lourdes et chronophages découragent les agriculteurs français et nous soutenons cet appel à la simplification.

Le Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon est bien sûr convaincu que la filière agricole française a un avenir prometteur. En apportant le soutien nécessaire au niveau national, nous pourrons garantir la sécurité alimentaire de notre pays, préserver nos territoires et construire une agriculture plus durable ! Nos vignerons en sont conscients, ils s’investissent dans la transition écologique en adoptant des pratiques plus durables et réfléchissent aux évolutions culturales liées aux sécheresses récurrentes de ces dernières années. En 2023, le bassin viticole du Roussillon enregistre les moyennes de production les plus basses de France, ce qui impacte violemment toute la filière locale, producteurs comme metteurs en marché. La sécheresse intense qui sévit depuis bientôt deux années dans le Roussillon affecte durement les vignerons de la région. Les conditions climatiques actuelles freinent la croissance des ceps et nos vignerons doivent s’adapter. Cette situation préoccupante met en péril l’avenir de la viticulture dans le Roussillon et impacte l’économie locale et nationale. C’est l’exemple même des difficultés auxquelles font face nos vignerons et plus largement, nos agriculteurs.

Sans agriculture, quelle souveraineté pour notre pays ? Sans viticulture, quel avenir pour notre art de vivre ?

Nous réaffirmons avec force, par ce communiqué, notre conviction que la viticulture dans son ensemble, en ce compris celle de notre territoire, est un enjeu majeur d’aménagement du territoire, de protection naturelle contre les incendies, de transmission d’un savoir-faire et d’un art de vivre millénaire. Dans cette phase où un grand plan doit être défini, les autorités publiques ont désormais une responsabilité immense pour assurer un avenir à ce qui constitue un des plus beaux éléments de notre patrimoine commun.