Skip to main content

PARIS : Le Conseil d’Administration de l’ADEM…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
24 Déc 2023

Partager :

PARIS : Le Conseil d’Administration de l’ADEME apporte son soutien à 7 nouveaux projets

Le Conseil d’Administration de l’ADEME s’est réuni ce 7 décembre, et a adopté un soutien à 7 projets parmi lesquels des projets de production de chaleur à partir d’énergie renouvelable, de résorption d’une décharge littorale, de réemploi et d’aide à la recherche.

Ces projets permettront notamment d’économiser 80 000 tonnes de CO2/an, de produire de la chaleur d’origine renouvelable ou de récupération à hauteur de plus de 350 GWh/an et de ré-employer les produits pour éviter 3500 tonnes de déchets par an.

Enfin, dans le contexte de crise énergétique, l’ADEME renouvelle sa contribution au groupement d’intérêt économique CEREN, cofinancé avec les gestionnaires de réseau, afin d’accroître la connaissance sur les consommations d’énergie du bâtiment et de l’industrie.

Zoom sur les projets adoptés

Le Conseil d’administration, qui est consulté pour tous les projets bénéficiant de plus de 8M€ de subvention de l’ADEME, a par ailleurs donné un avis favorable aux projets suivants, pour un montant d’aide total de 142M€ contribuant à la décarbonation de l’économie française à hauteur d’environ 80 000 tonnes de CO2 évitées/an et la production de plus de 350 GWh/an de chaleur d’origine renouvelable ou de récupération (En R&R) supplémentaire :

  • 4 projets de création ou d’extension de réseau de chaleur, à Perpignan, Besançon, Lagny sur Marne et Angers, qui permettront de valoriser 146 GWh de chaleur EnR&R supplémentaire et d’éviter l’émission d’environ 33 800t CO2/an.
  • 2 projets de géothermie profonde, pour l’usine de Renault à Douai, et sur les communes de Bobigny-Drancy-Pantin-Les-Lilas-Pré-Saint-Gervais-Romainville, qui permettront de valoriser 186 GWh de chaleur EnR&R supplémentaire et d’éviter l’émission d’environ 40 800tCO2/an dont un projet permettra de fournir de la chaleur décarbonée à un important site industriel.
  • 1 contrat de chaleur renouvelable avec le département de Charente Maritime qui permettra de soutenir des projets sur le territoire pour valoriser 21 GWh de chaleur EnR&R supplémentaire et éviter l’émission d’environ 5 200tCO2/an.

Le conseil d’administration a également validé l’octroi, dans le cadre du plan national de résorption des décharges littoralesd’une aide au traitement de la décharge historique de la Jamaïque sur la commune de Saint-Denis à la Réunion, qui permettra le confinement de 920 000 m3 de déchets, en raison de l’absence d’un centre de traitement des déchets local,  pour éviter tout risque de déversement dans l’océan.

Il a également soutenu à l’unanimité la réalisation du projet IKOS, premier village du réemploi et de la réparation sur la métropole de Bordeaux, qui permettra notamment d’éviter l’élimination de 3500 tonnes de déchets par an, à hauteur de 2 M€.

SOURCE ADEME ACTUS