Skip to main content

PARIS : L’Agence nationale du Sport et Nike s&rsquo…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : L’Agence nationale du Sport et Nike s’associent pour « faire bouger les filles »

Inciter les jeunes filles âgées de 7 à 14 ans à faire plus de sport et à bouger plus au quotidien, voilà l’objectif principal de la démarche innovante et partenariale mise en place il y a un an entre l’Agence nationale du Sport et Made to Play (Nike Social & Community Impact).

Ce projet favorise la pratique d’une activité physique et sportive pour les publics les plus éloignés, avec une attention particulière pour les jeunes filles, qui souvent arrêtent le sport à l’adolescence et ne retrouvent pas toujours une pratique sportive plus tard, qui constitue une brique essentielle pour construire la France sportive de demain.

Teaser Projet Team Go Girls : cliquer ICI

L’Agence nationale du Sport et l’équipementier Nike portent une ambition commune : rendre la jeunesse plus active, et en priorité les jeunes filles (de 7 à 14 ans). Alors que l’OMS recommande aux jeunes de pratiquer 60 minutes d’activité physique par jour, 7% des filles en région parisienne suivent cette recommandation, et 8% des filles de moins de 14 ans sont licenciées dans une fédération sportive. Forts de ce constat, l’Agence nationale du Sport et Nike se sont alliés autour d’un projet sur 18 mois :

  • Après une phase de recrutement lancée en 2023, 1 246 filles âgées de 7 à 14 ans et habitant à Pantin ou dans le 19e arrondissement de Paris ont accepté de participer à ce programme. Ce panel de jeunes filles en Ile-de-France permettant d’identifier les raisons de cette faible activité sportive et de co-construire avec elles le projet. Le projet Team Go Girls c’est penser le sport pour les filles et par les filles. Cette compréhension des attentes des jeunes filles est complétée par les conseils avisés de spécialistes de l’enfance et du sport, comme David Blough (ancien directeur général de l’ONG Play International et auteur du livre Le Sport des Solutions) et Stéphanie Nguyen (pédiatre et médecin du sport à l’INSEP);
  • Déployer de manière opérationnelle auprès de ces jeunes filles volontaires (et leur famille), un programme d’activités ludiques à travers des animations sportives de proximité et des activations sportives numériques (application digitale et montres connectées) ;
  • Mesurer l’efficacité de la démarche et la progression de l’activité sportive des jeunes filles ;
  • Tirer les enseignements de cette expérimentation d’envergure pour réaliser un Playbook (guide), qui sera diffusé auprès des collectivités territoriales désireuses de développer la pratique sportive de la jeunesse, et en particulier celle des jeunes filles.

Le projet Team Go Girls lancé au printemps 2023 s’étend jusqu’au printemps 2024, décomposé en deux phases expérimentales de cinq mois chacune en ciblant les territoires prioritaires du Grand Paris. L’analyse des résultats en temps réel permet de faire évoluer et d’enrichir la solution au fur et à mesure du projet. “Grâce aux activations digitales qui sont des défis que les filles reçoivent de manière quotidienne, on peut mesurer l’engouement des pratiquantes. Nous mettons en place des entretiens avec les parents des jeunes filles volontaires pour obtenir des données qualitatives en complément des données quantitatives que nous recevons grâce à l’application et à la montre connectée.” explique Diandra Tchatchouang, cheffe de projet du Team Go Girls.

En parallèle des challenges sportifs quotidiens, les jeunes filles sont conviées à des “Team Go Girls Party”. Un temps de célébration où toutes les jeunes volontaires peuvent se retrouver pour tester toutes sortes d’activités sportives grâce à des clubs ou associations, en présence d’athlètes inspirants. La prochaine Team Go Girls Party se déroulera le 25 mai en région parisienne et viendra clôturer cette phase de test grandeur nature.

Les impacts et les résultats de cette démarche collaborative entre l’Agence nationale du Sport et Nike seront présentés dans les mois à venir à travers un Playbook. Ce Playbook sera mis à disposition de toutes les villes de France qui souhaitent mettre en place le dispositif Team Go Girls. “Les villes auront accès à une sorte de programme clé en main si elles souhaitent se lancer dans l’aventure” précise Diandra Tchatchouang.