Skip to main content

NICE : Lutte contre la pollution lumineuse impactant la b…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

NICE : Lutte contre la pollution lumineuse impactant la biodiversité

Depuis sa création, la Métropole Nice Côte d’Azur est engagée dans la sensibilisation et la protection de la biodiversité terrestre et marine.

Dans le cadre de la semaine de la Nature qui aura lieu du 21 au 26 mai et de la Journée Internationale de la Biodiversité du 22 mai, la Métropole propose de nombreux évènements afin de valoriser la richesse de la biodiversité métropolitaine.

Programme :

  • Mardi 21 mai : Conférences-débats « Biodiversité et renaturation des territoires »

Parc Phoenix de 9h à 17h15

Salle Linné – Réservation obligatoire par e-mail à environnement@ville-nice.fr

  • Mercredi 22 mai : Journée internationale de la biodiversité

Sur la Promenade du Paillon de 9h à 17h (stands, ateliers, musique)

  • Jeudi 23 mai : Cours de botanique

À la Maison de l’Environnement de 10h à 12h

Réservation obligatoire par e-mail à maisondelenvironnement@ville-nice.fr

  • Jeudi 23 et vendredi 24 mai : Visites guidées du Muséum d’histoire naturelle

À 11h30 et à 16h (sans inscription sauf pour les groupes)

  • Samedi 25 mai : Atelier, balade et randonnée

Atelier de lombricompostage à la Maison de l’Environnement de 10h à 12h

Réservation obligatoire par e-mail à maisondelenvironnement@ville-nice.fr

Randonnée nature le Vallon obscur des Vallières (dans le cadre du programme Curieux de Nature)

Balade Grande corniche de Beaulieu-sur-Mer (avec la Maison de l’environnement de 10h à 12h)

  • Dimanche 26 mai : Inventaire participatif

À Levens de 10h à 17h (dans le cadre du programme Curieux de Nature)

Programme complet : https://www.nicecotedazur.org/actualites/journees-de-la-biodiversite-metropolitaine/

Pour rappel, le Parc Phoenix accueille, jusqu’au 20 mai, la 9e étape de la Tournée du Climat et de la Biodiversité avec une exposition gratuite dans la serre. Portée par l’association Météo et Climat, elle a pour objectif de faire comprendre au public les enjeux du changement climatique et de l’érosion de la biodiversité. Du 16 au 18 mai, l’exposition est animée et présentée par des scientifiques qui seront présents pour éclairer les visiteurs sur les impacts locaux du changement climatique. Sur ces trois jours, l’accès au parc Phoenix, à ses variétés de faunes et de flore, est gratuit.

GESTION et LUTTE contre les POLLUTIONS et principales PRESSIONS sur la Biodiversité

Lutte contre la pollution lumineuse impactant la biodiversité

La Métropole Nice Côte d’Azur œuvre pour diminuer l’impact de la pollution lumineuse sur la biodiversité par une délibération adoptée lors du Conseil métropolitain du 8 novembre 2018 allant plus loin que les objectifs fixés par l’arrêté ministériel du 27 décembre 2018 relatif à la prévention, à la réduction et à la limitation des nuisances lumineuses. Des extinctions partielles (23h à 5h) de l’éclairage public sont réalisées sur des secteurs à enjeux pour la biodiversité. En 2023 des extinctions totales estivales ont été opérées sur les communes de Colomars et Saint Martin du Var. Aujourd’hui 31 communes du territoire se sont engagées dans cette démarche de lutte contre la pollution lumineuse : Aspremont, Bonson, Cagnes, Carros, Clans, Colomars, Duranus, Eze, Falicon, Gattieres , Gilette, La Bollene Vesubie, La Gaude, La Tour, LeBroc, Levens, Nice, Roquebillière, Roubion, Roure, Saint Blaise, Saint Jean Cap Ferrat, Saint Jeannet, Saint Laurent du Var, Saint Martin du Var, Saint-Etienne-de-Tinée, Tourrette-Levens, Valdeblore, Venanson, Vence, Villefranche-sur-mer), à cela s’ajoute 3 communes inscrites dans le dispositif « éco-watt » (Lantosque, Marie, Utelle), soit au total 34 communes qui agissent sur leur éclairage public. Un suivi naturaliste pour mesurer l’impact des mesures d’extinction partielles est mené sur Colomars, Aspremont et Saint Blaise. Les premiers résultats complets pour la commune de Colomars sont désormais disponibles.

Ils confirment l’impact de la pollution lumineuse sur l’activité des chiroptères. : en éteignant 62% des lampadaires entre 23h et 5h, augmentations significatives de l’activité des chauves-souris lucifuges : + 300% pour les oreillards, + 400% pour le Petit Rhinolophe, + 1700% pour le Murin cryptique, + 1500% pour le Murin à moustache, + 1100% pour la Pipistrelle commune et + 700% pour le Murin à oreilles échancrées. Cette étude a également permis d’identifier les zones prioritaires pour déployer des mesures de restauration encore plus efficaces, comme des extinctions estivales totales. En 2023, 13 opérations de sensibilisation du grand public à la pollution lumineuse et une plaquette à l’usage des commerçants ont été réalisées par la Métropole.