Skip to main content

PARIS : La manière dont les collégiens passent les petite…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
22 Déc 2023

Partager :

PARIS : La manière dont les collégiens passent les petites vacances est très liée à leur milieu social

Comment les collégiens occupent-ils les petites vacances ?

Qui sont ceux qui ne partent pas et ceux qui partent ? Avec qui ces derniers partent-ils ? Ont-ils recours aux séjours collectifs ? Autant de questions auquel répond le dernier numéro d’INJEP analyses & synthèses.

Un peu plus d’un tiers des collégiens de 13 ou 14 ans sont parti aux vacances de la Toussaint ou à celles de Noël, et quatre élèves sur dix à celles d’hiver. Tel est un des enseignements de l’Enquête sur les activités des jeunes en dehors du collège (AJEC), réalisée en 2019 par l’INJEP et la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) sur un échantillon de plus de 12 000 collégiens.

Ces départs, et tout particulièrement ceux avec les parents, sont d’autant plus fréquents que la famille de l’élève est aisée et diplômée. On retrouve ce lien avec le milieu social dans la fréquentation des stages et séjours sportifs. Les séjours au sein de la famille ou chez des copains, moins dépendants des congés et des ressources financières des parents, apparaissent moins liées au milieu social.

L’étude documente également les autres facteurs qui jouent sur la fréquence et la nature des départs, comme la séparation des parents, la taille de la famille, ou encore le sexe et l’origine, permettant ainsi de mieux comprendre ce qui se joue à l’occasion des petites vacances, celles-ci étant à la fois plus fréquentes et plus longues en France que dans la plupart des autres pays.