Skip to main content

PARIS : La directive sur le devoir de vigilance, une mena…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
15 Mar 2024

Partager :

PARIS : La directive sur le devoir de vigilance, une menace réelle pour la compétitivité des entreprises européennes

Le Mouvement des entreprises de France regrette vivement le vote de ce jour sur la directive relative au devoir de vigilance des entreprises en matière de durabilité.

Cette proposition de directive échoue à atteindre un équilibre raisonnable entre la nécessité d’une conduite des affaires responsable et durable et la préservation de la compétitivité des entreprises. Au mépris des réalités opérationnelles, elle conduit à aggraver le fardeau administratif et règlementaire qui pèse déjà fortement sur la compétitivité de nos entreprises, particulièrement nos PME qui seront immédiatement impactées. Dans un contexte économique et géopolitique tendu, et à l’heure où l’Europe décroche par rapport à ses concurrents, le Medef déplore que l’Union européenne adopte une nouvelle règlementation destructrice pour nos entreprises. Le Mouvement des entreprises de France alerte, de nouveau, sur les conséquences opérationnelles et financières néfastes qui vont naître de l’application de cette directive, pour les entreprises françaises et européennes.

A propos du Mouvement des entreprises de France :

Le Mouvement des entreprises de France est la première organisation représentative des entreprises. Porte-parole de toutes les entreprises, il est l’interlocuteur privilégié des décideurs et des pouvoirs publics. Avec 119 organisations territoriales en France Métropolitaine et dans les outre-mer, 99 fédérations représentant 400 syndicats professionnels regroupant l’ensemble des secteurs d’activité, et 13 organisations associées et partenaires, il compte 190 000 entreprises adhérentes, dont une majorité de TPE-PME. En France, plus d’un salarié du privé sur deux travaille dans une entreprise affiliée au réseau Medef.