Skip to main content

PARIS : La campagne qui fait réfléchir (et vendre)

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
5 Mar 2024

Partager :

PARIS : La campagne qui fait réfléchir (et vendre)

La revue de liens hebdo pour faire le tour de la Planète Communication ! 

J’ai récemment découvert cette campagne de Soltan (2018), axée sur un message clé : « Les dommages du soleil sont pour la vie ». Utilisant l’analogie entre tatouages et dommages solaires pour un impact visuel fort, cette stratégie a brillamment souligné l’avantage du produit, soit sa note UV 5 étoiles.

Malgré un budget média restreint comparé à Beiersdorf et L’Oréal, la campagne a généré une hausse significative des ventes et modifié les parts de marché. Un cas d’étude remarquable pour son efficacité et sa simplicité.

Au menu :

Sans WTF, le Web ne serait pas le Web !
Influencer : Manipulation ou Inspiration ?
Social Media, Tu perds ton sang froid !
ManIAco HysterIA !
Médias : binge watching ou brainwashing ?
Tech sous stéroïdes !
Les podcasts de la semaine
Philosophy is sexy : Penser au-delà des écrans
Le coup de coeur IArtist de la semaine
Ressources créatives (dopées à l’IA) de la semaine

SANS WTF, LE WEB NE SERAIT PAS LE WEB !

Les patrons, nouveaux rois du stand-up ?
Sur Onlocklearning, c’est Kim Kardashian ou Joe Biden qui donnent des cours de maths.
Les nouveaux Golden Boys se font des perfusions de vitamines chez Remedy Place.
Trois séries dystopiques à regarder en attendant le « réarmement démographique ».
Bientôt un Danse avec les stars spécial influenceurs.
Moi, 7 ans, influenceuse beauté : « Préparez-vous avec moi pour sortir dîner ».
Le « festival de l’homme nu » du Japon prend fin après plus de 1 000 ans en raison du déclin démographique dans la région, ont annoncé les organisateurs.
Les vaccins, c’est aussi pour les salades, les tomates et le tabac !
Selon un sondage, près d’un Américain sur cinq adhère à la théorie du complot impliquant Taylor Swift et Biden, suggérant que la chanteuse conspire pour aider Biden à gagner les élections.
Les coloscopies réalisées à l’aide d’une intelligence artificielle détectent 40% de polypes en plus, réduisant ainsi le risque de cancer sans augmenter la durée de la procédure ou le nombre de faux positifs

S’abonner à Com’On en Parle !

SOURCE : Com’On en Parle ! La revue de liens hebdo pour faire le tour de la Planète Communication !