Skip to main content

PARIS : Journée internationale de lutte contre les violen…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
15 Jan 2024

Partager :

PARIS : Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Discours de Nathalie COLIN-OESTERLÉ, Députée européenne Les Centristes, au Parlement Européen, à l’approche de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes du 25 novembre.

Quelle est la situation actuelle en France concernant les violences domestiques et les violences sexuelles ?

Malgré les promesses d’Emmanuel Macron sur l’égaité et la protection des femmes, il y a une augmentation nette des cas de violence domestique. Ces chiffres en hausse me hantent. Nous sommes pourtant nombreux à nous battre quotidiennement pour éradiquer ce fléau. Le Gouvernement et Isabelle Rome (ancienne ministre) avaient amorcé un réel travail avec la mise en place du Pack nouveau départ, avec les pôles spécialisés dans les tribunaux, avec des avancées en matière d’ordonnances de protection, mais cela n’est pas assez… Il est nécessaire, surtout, d’avoir une réponse pénale adaptée !

Aujourd’hui, la loi pénale française protège non pas les victimes mais les auteurs, car ces derniers savent qu’ils ont peu de chance d’être condamnés. Le cas du viol est malheureusement un très bon exemple. C’est cette quasi impunité qui explique qu’il y a eu une hausse de 15% entre 2021 et 2022 et de 7% entre 2022 et 2023 du nombre de violences commises sur les femmes par leur partenaire ou ancien partenaire. En 2023, 240 faits de violences sexuelles sont décomptés chaque jour. Comment ne pas s’offusquer de ces chiffres en augmentation ? Pourquoi le Gouvernement ne se mobilise pas quotidiennement pour lutter contre ce fléau ?

VIDEO

SOURCE : Les Centristes