Skip to main content

PARIS : Interview d’Emmanuel Macron sur France 2 et…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
15 Mar 2024

Partager :

PARIS : Interview d’Emmanuel Macron sur France 2 et TF1 : « Il a été excellent », estime Franz-Olivier Giesbert

Europe 1 Matin – 8h10 – « La Grande interview » par Romain Desarbres.

Franz-Olivier Giesbert, journaliste et auteur de « Histoire intime de la Ve République, Tome 3 Tragédie française », était l’invité de La Grande interview Europe 1-CNews. Il est notamment revenu sur l’interview télévisée d’Emmanuel Macron jeudi soir qu’il juge « excellente ».

Interrogé par Gilles Bouleau et Anne-Sophie Lapix dans les journaux télévisés de TF1 et France 2 jeudi, Emmanuel Macron s’est notamment exprimé sur le soutien de la France à l’Ukraine ainsi que sur la sécurité en Europe et en France. Une interview dans laquelle le chef de l’État a été « excellent » selon le journaliste Franz-Olivier Giesbert, invité de La Grande interview Europe 1-CNews vendredi.

« Je suis un journaliste honnête […] je tape à bras raccourcis régulièrement sur Emmanuel Macron et là, franchement, c’était sobre, c’était bien », a-t-il estimé.

« S’il n’avait pas peur, il n’aurait pas fait tuer Alexeï Navalny »

Le chef de l’État a réaffirmé jeudi qu’il était impensable pour lui que Moscou l’emporte sur le terrain en Ukraine. Et d’évoquer, en parlant de Vladimir Poutine, « une personne qui a franchi toutes les limites ».

« Il y a quelques mois, l’Ukraine n’était pas dans cette situation et il y a quelques mois, on ne pensait pas que Donald Trump allait peut-être gagner les élections […] quand on regarde un peu loin, il y a une forme d’inquiétude », a poursuivi l’écrivain jugeant qu’il fallait montrer les muscles à Vladimir Poutine.

Au micro d’Europe 1, Franz-Olivier Giesbert a estimé que le chef de l’État s’était adressé jeudi soir tout autant aux Français qu’à Vladimir Poutine.

« [Emmanuel Macron] a fait de la pédagogie, il a expliqué la réalité des choses. La Russie, c’est une kleptocratie, c’est une mafia qui gouverne. [Poutine] ne veut pas être pendu, il a peur de son peuple. Et quelle est la manière façon de s’en sortir pour lui ? C’est toujours la fuite en avant, avancer, donner à manger aux nationalistes c’est-à-dire des petites conquêtes régulièrement […] S’il n’avait pas peur, il n’aurait pas fait tuer Alexeï Navalny, il n’aurait pas fait attaquer à coups de marteau son ancien bras droit, c’est quelqu’un qui n’est pas à l’aise », a observé le journaliste.

Lors de son entretien, le président de la République a déclaré que le « régime du Kremlin est l’adversaire » de la France mais pas son ennemi.

« Nous ne faisons pas la guerre à la Russie et au peuple russe. Nous sommes prêts à répondre à une escalade possible de la Russie », a-t-il indiqué, n’excluant pas l’envoi de troupes au sol en Ukraine.

 europe1.fr

https://www.europe1.fr/politique/interview-demmanuel-macron-sur-france-2-et-tf1-il-a-ete-excellent-estime-franz-olivier-giesbert-4235964