Skip to main content

PARIS : Indicateur 2024 du prix de vente du bois en forêt…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Indicateur 2024 du prix de vente du bois en forêt privée

Les cours du bois sur pied sont en baisse de 10 %, après deux années de forte hausse.

France Bois Forêt, l’interprofession nationale de la filière Forêt-Bois française, publie, dans le cadre de son Observatoire économique, l’indicateur 2024 du prix de vente de bois sur pied en forêt privée. Cet indice de référence, produit par la Société Forestière de la Caisse des Dépôts, en partenariat avec l’ASFFOR (Association des Sociétés et Groupements Fonciers et Forestiers) et les Experts Forestiers de France, affiche cette année une baisse de 10 %. Une inflexion du marché qui intervient après les fortes hausses enregistrées au cours des deux dernières années. En 2023, le prix du bois sur pied, toutes essences confondues, s’établit ainsi à 84 €/ m3 (contre 94 €/ m3 en 2022). Un niveau qui reste toutefois dans la tendance haussière de la décennie.

Un rééquilibrage des prix, lié essentiellement à l’inflexion des cours du chêne et des résineux

Après les importantes hausses post-Covid de 2022 (+17 %) et de 2021 (+34 %), l’indice général des cours du bois sur pied en 2023 est en recul de 10 %, toutes essences confondues. Il reste supérieur de 5 % à l’indice de 2021, s’inscrivant toujours dans la tendance haussière des dix dernières années.

En 2023, cette inflexion des cours est liée essentiellement à la baisse des prix de vente des essences de résineux, ainsi que du chêne :

Chute de 17 % pour le douglas et le sapin pectiné.
Baisse plus légère, pour les autres essences de résineux : épicéa commun (-5 %), épicéa de sitka (-9 %) et pin maritime (-9 %).
En feuillus, chute du chêne de 13%.

­Un marché qui reste actif sur l’ensemble des essences

En 2023, les experts forestiers ont mis sur le marché plus d’1,2 million de m3 de bois sur pied pour le compte de leurs clients privés ou institutionnels*. Un volume en recul de 200 000 m3 par rapport à l’année antérieure, notamment en douglas et en chêne, qui rejoint les niveaux planchers de la décennie, face à un contexte économique peu porteur. L’inflation et les taux d’intérêt élevés impactent en effet le secteur de la construction, un important consommateur de bois, incitant les experts forestiers à la prudence.

Toutefois, la demande dans son ensemble est restée soutenue. Du côté des ventes, le marché s’est ainsi montré dynamique, tant sur les feuillus qu’en résineux, avec 80 % des volumes vendus, sur l’ensemble des essences.

*à côté d’autres modes de vente (gré à gré et contrats notamment)

L’intégralité du rapport est disponible sur : franceboisforet.fr/2024/06/12/prix-de-vente-des-bois-sur-pied-en-foret-privee-indicateur-2024/)

A propos de France Bois Forêt :

France Bois Forêt est l’interprofession nationale de la filière forêt-bois. Créée le 8 décembre 2004 sous l’égide du ministère de l’Agriculture en charge des Forêts, elle fédère les organisations professionnelles de la filière et est reconnue comme interlocutrice par les pouvoirs publics sur les sujets forêt-bois. En concertation avec ses 24 organisations membres, France Bois Forêt met en œuvre des actions collectives de communication et de promotion de la forêt française et des usages du bois, de recherche, d’innovation et de développement.

Pour en savoir plus : franceboisforet.fr