Skip to main content

PARIS : Géographie départementale de la délinquance en 2023

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
31 Jan 2024

Partager :

PARIS : Géographie départementale de la délinquance en 2023

Cette analyse présente les évolutions territoriales de la délinquance enregistrée en France en 2023. Elle est adossée à la première photographie nationale détaillée disponible dans l’Interstats Analyse n°64 publié également le 31 janvier 2024.

Grâce aux travaux de fiabilisation menés sur le champ des homicides, il est désormais possible de diffuser les données à l’échelon départemental de 2016 à 2023. Les données sont disponibles en open data à l’échelon départemental pour l’ensemble des atteintes présentées, y compris celles ne permettant pas d’établir de carte significative. De plus, les cartes représentant le nombre d’atteintes pour mille habitants sont disponibles en données complémentaires. Enfin, cette publication s’accompagne également de nouvelles données complémentaires sur le nombre d’atteintes pour mille habitants dans les Collectivités d’Outre-mer (COM) les moins peuplées (Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Wallis-et-Futuna).

Les coups et blessures volontaires sur personnes de 15 ans ou plus, aussi bien dans le cadre familial qu’en dehors de ce cadre, les violences sexuelles et les escroqueries enregistrés par les services de police et de gendarmerie sont globalement en hausse sur l’ensemble du territoire national.
Dans un contexte de recul des vols d’accessoires sur véhicules, certains départements des DROM et de la moitié ouest de la métropole affichent des hausses.

Parmi les autres indicateurs, les évolutions territoriales sont particulièrement contrastées pour : les vols violents avec armes, notamment en Outre-mer ; les vols violents sans arme, la baisse à Paris expliquant la moitié de la baisse nationale ; le trafic de stupéfiants avec des fortes variations dans une vingtaine de départements ; et les homicides, plus nombreux en Outre-mer. Paris et les départements des grandes métropoles expliquent une part importante des évolutions enregistrées pour l’usage de stupéfiants et les vols sans violence.

Dans les collectivités d’Outre-mer, les actes de violence enregistrés envers les personnes sont en hausse, les vols en baisse.

GÉOGRAPHIE DÉPARTEMENTALE DE LA DÉLINQUANCE EN 2023

Retrouvez la publication ici

Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI)

Interstats Analyse n°65

À propos du SSMSI

Au sein du ministère de l’Intérieur, le SSMSI est le service statistique en charge de la sécurité intérieure, rattaché à la fois à la police et à la gendarmerie nationales. Il compose avec l’Insee et 15 autres services statistiques ministériels le service statistique public coordonné par l’Insee.

Créé fin 2014, le SSMSI a pour mission de produire et de mettre à disposition du grand public et des services du ministère des statistiques et des analyses sur la sécurité intérieure et la délinquance. Comme les autres membres du service statistique public, il respecte un certain nombre de règles visant à maintenir la confiance dans les informations produites et diffusées, en particulier indépendance professionnelle, fiabilité, neutralité, qualité des processus, méthodologie solide, accessibilité. Son programme de travail fait l’objet d’une concertation avec l’ensemble des utilisateurs au sein du Conseil national de l’information statistique (Cnis). Son activité est évaluée par l’Autorité de la statistique publique (ASP).

Toutes les publications du SSMSI sont disponibles et téléchargeables en ligne sur son site internet https://www.interieur.gouv.fr/Interstats

SSMSI sur TwitterSSMSI sur LinkedIn