Skip to main content

PARIS : Etude IFOP-FLASHS – 4 Français sur 10 se se…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
13 Fév 2024

Partager :

PARIS : Etude IFOP-FLASHS – 4 Français sur 10 se sentent souvent seuls

Si certains s’en accommodent bien, voire la recherchent, la solitude affecte la santé mentale de millions de nos concitoyens qui font état de différents troubles psychiques – pleurs, problèmes de sommeil, épisodes dépressifs, idées suicidaires… 

L’étude confirme qu’un nombre conséquent de Françaises et de Français souffrent d’isolement. Réalisée en janvier par l’IFOP pour l’assureur animalier Goodflair et l’agence spécialisée en data FLASHS, elle met en exergue les conséquences de la solitude lorsqu’elle est subie et les différents moyens, réseaux sociaux en tête, employés pour y remédier.

Cette enquête pointe également le rôle particulièrement important des animaux de compagnie auprès de celles et ceux qui se sentent seuls, une large majorité de nos concitoyens considérant leur présence comme autant, voire plus, réconfortante que celle des humains.

Les chiffres clés

44% des Français disent se sentir régulièrement seuls ;

49% disent souffrir de leur solitude ;

82% de celles et ceux qui en souffrent font état de troubles psychiques ;

69% des personnes se sentant seules surfent sur les réseaux sociaux pour y remédier ;

32% des Français ayant un animal l’ont adopté ou acheté pour se sentir moins seuls.

Plus de 4 Français sur 10 se sentent régulièrement seuls

Le sentiment de solitude est largement partagé dans la population française. Plus de quatre personnes sur dix (44%) se sentent souvent seules, et près d’une sur cinq (18%) indique que c’est le cas tous les jours ou presque.

Les femmes (48%) sont plus nombreuses que les hommes (40%) à faire état de cette situation qui touche également plus fortement les jeunes (62% des 18-24 ans contre 37% chez les plus de 65 ans) et les catégories les plus précaires (59% contre 32% chez les plus aisés).

Celles et ceux qui se sentent régulièrement seuls se divisent en deux camps quasi égaux : 51% ne souffrent pas de leur solitude tandis que 49% indiquent qu’elle les affecte plus ou moins sensiblement. C’est, là encore, particulièrement vrai pour les jeunes adultes et pour les catégories pauvres qui sont respectivement 63% et 59% à ressentir de la souffrance, tout comme les habitants de l’agglomération parisienne (57% contre 42% en milieu rural).

Des répercussions sévères sur la santé

Lorsqu’elle est mal vécue (car 58% des Français disent qu’il leur arrive de la rechercher), la solitude entraîne d’importantes répercussions psychologiques. Plus de 8 personnes sur 10 (82%, et 63% au cours des 12 derniers mois) connaissant régulièrement des moments d’isolement ont déjà ressenti différents troubles perturbant leur santé psychologique.

–          67% ont ainsi déjà pleuré à cause de leur solitude (41% au cours des 12 derniers mois) ;

–          66% ont vécu des épisodes de stress, de nervosité ou d’anxiété (40% au cours des 12 derniers mois) ;

–          61% ont rencontré des problèmes de sommeil (43% au cours des 12 derniers mois) ;

–          50% ont subi des états dépressifs (25% au cours des 12 derniers mois) ;

–          34% ont eu des pensées suicidaires (14% au cours des 12 derniers mois) ;

–          30% ont rencontré des troubles de la libido (18% au cours des 12 derniers mois).

Ces différentes répercussions touchent plus fortement les femmes (86% contre 76% chez les hommes), les 18-24 ans (90%) et les catégories pauvres (88%).

Le palliatif réseaux sociaux

Afin de remédier aux moments de solitude, les Français qui se sentent seuls se tournent prioritairement vers les réseaux sociaux. Ils sont 69% dans ce cas, dont 37% qui surfent fréquemment. 32% indiquent également avoir consulté des sites de rencontre.

Par ailleurs, un tiers (32%) des répondants disent avoir déjà consommé de l’alcool lors de moments de solitude, les hommes étant nettement plus nombreux que les femmes dans ce cas (45% contre 22%). Et un nombre encore faible (13%), mais non négligeable, échange désormais avec des robots conversationnels.

Les animaux plus réconfortants que les humains

Les animaux de compagnie sont par ailleurs considérés par les Français comme de véritables alliés contre la solitude. Pour 45% des Français, les interactions avec un compagnon à deux ou quatre pattes sont plus réconfortantes que celles qu’ils peuvent avoir avec des humains lorsqu’ils se sentent seuls. Et pour 40%, elles le sont tout autant, 15% seulement trouvant plus d’apaisement auprès de leurs semblables.

Enquête réalisée par l’IFOP pour Goodflair.com par questionnaire autoadministré du 9 au 11 janvier 2024 auprès d’un échantillon de 2 432 personnes (dont 1 100 se déclarant régulièrement seules), représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

À propos de Goodflair.com : Fort d’une équipe pleinement engagée pour le bien-être animal, Goodflair se donne pour mission de démocratiser l’assurance santé animale tout en renforçant le lien qui unit l’être humain à nos compagnons.

Lien de votre part vers l’article source du commanditaire.