Skip to main content

PARIS : En Gironde, interpellation de 2 individus particu…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : En Gironde, interpellation de 2 individus particulièrement surveillés

En marge du passage de la flamme olympique en Gironde, Gérald Darmanin annonce l’interpellation de 2 individus particulièrement surveillés, issus de la mouvance islamiste, ayant violé la Mesure Individuelle de Contrôle Administratif et de Surveillance (MICAS) dont ils font l’objet. 

Ce jeudi 23 mai en Gironde, deux individus sous étroite surveillance des forces de l’ordre ont été interpellés alors qu’ils tentaient de se rendre dans une zone interdite en raison de la MICAS (Mesure Individuelle de Contrôle Administratif et de Surveillance) prise à leur encontre. Le premier individu, âgé de 33 ans, a été condamné en janvier dernier pour apologie publique du terrorisme. Le second, âgé de 23 ans, était connu des services de renseignement pour des propos pro-djihadistes répétés sur la voie publique. Il avait par ailleurs été condamné à une peine d’emprisonnement ferme en octobre 2022. Grace au dispositif de surveillance renforcé qui avait été mis en place, ces derniers ont été rapidement interpellés et placés en garde à vue afin d’être présentés à la justice. 

Sur instruction de Gérald Darmanin et à l’approche des Jeux olympiques et paralympiques, les préfets ont eu pour consigne de renforcer de manière significative les mesures d’entraves administratives des personnes suivies par les services de renseignement. Parmi ces mesures figurent notamment les visites domiciliaires ou encore les MICAS, qui ont été multipliées par deux. Ces dernières permettent notamment d’empêcher un individu à la dangerosité caractérisée de se rendre dans une zone déterminée pour une durée limitée. 

Depuis le début du relais de la flamme olympique, qui se passe sans incident grâce à la mobilisation exceptionnelle des services du ministère de l’Intérieur et des Outre-mer, le nombre de MICAS délivrées par les préfets a fortement augmenté : 77 sont aujourd’hui en cours. Les mesures d’entraves continueront d’être renforcées à l’approche des Jeux.