Skip to main content

PARIS : Élections européennes, le choix d’être « Européen…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Élections européennes, le choix d’être « Européen d’abord » !

Le problème de l’Union européenne, ce sont moins ses institutions que les orientations mondialistes et wokistes qui leur sont données.

Exactement comme pour l’État français devenu un instrument de lutte contre l’identité française.

La vraie bataille du 9 juin est entre les somewhere (ceux qui sont enracinés) et les anywhere (prônant le nomadisme). Le vrai sujet c’est la préférence de civilisation. La bataille civilisationnelle. Des enjeux parfaitement définis il y a cinq ans dans ce texte de Grégoire Gambier, chroniquant le livre de Jean-Yves Le Gallou, Européen d’abord, essai sur la préférence de civilisation.

Emmanuel Macron a raison. Derrière la compétition électorale entre « populistes » et « progressistes », ce sont bien deux visions du monde, deux façons d’être au monde, et à l’Europe, qui s’affrontent : celle des Somewhere et des Anywhere (David Goodhart). Rapport au lieu, au territoire, mais également au temps, à l’espace.

Quand les troupes du président de la République prêchent une « Renaissance » qui ne serait que l’accélération de la disparition de l’Europe par dilution dans le magma mondialiste, le camp identitaire doit faire sienne la devise de Laurent le Magnifique : « Le temps revient ». Le temps de retrouver la fierté de ce que nous sommes, de renouer avec notre génie propre et avec notre destin, d’affirmer enfin ce qui nous (re)lie, Européens, et ce qui nous distingue des Autres. C’est l’enjeu de ce prochain scrutin mais aussi, au-delà, des combats à mener par les générations à venir dans tous les autres domaines. C’est dire, dans ce contexte et cette perspective, l’importance de se doter des cartouches « intellectuelles et morales » nécessaires – et donc l’intérêt du manifeste que publie Jean-Yves Le Gallou chez Via Romana : Européen d’abord, Essai sur la préférence de civilisation.

LIRE LA SUITE

SOURCE : Institut ILIADE pour la longue mémoire européenne.