Skip to main content

PARIS : Des réformes en faveur de la compétitivité des en…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Des réformes en faveur de la compétitivité des entreprises et de la simplification administrative

La 7e édition du Sommet Choose France s’est tenue à Versailles, le lundi 13 mai, en présence du président de la République.

Depuis son lancement en 2018 par le Chef de l’Etat, le Som­met Choose France s’est imposé comme un rendez-vous économique annuel incontour­nable dans l’agenda des industriels et des investisseurs internationaux.

Pour la 5ème année consécutive, la France conserve sa position de pays le plus attractif d’Europe. Le résultat d’une politique économique volontariste menée par le Président de la République qui s’incarne notamment par une politique fiscale attractive, des investissements dans l’innovation avec France 2030, des simplifications réglementaires et une stratégie claire en termes de production d’énergie décarbonnée et de transition écologique.
En sept ans, le Sommet est devenu un moment privilégié d’échanges autour de l’attractivité économique de la France grâce à des formats de rencontres entre les investisseurs étrangers, l’exécutif français et les principales entreprises nationales. Chaque année, ce sont près de 400 entretiens bilatéraux qui sont organisés entre le président de la République, les ministres et les dirigeants d’entreprises, étrangères et françaises, pour échanger sur leurs projets d’implantation dans l’Hexagone. Pour cette 7ème édition Choose France 2024, un record de 56 annonces pour un montant d’investissements de 15 Mds € et la perspective de 10.000 emplois créés vont se déployer dans toutes les régions de la France métropolitaine.

Le président de la République Emmanuel Macron a déclaré : « C’est une très grande fierté pour notre pays de voir qu’une nouvelle fois, le montant des investissements annoncés lors du Sommet Choose France atteint un record. Ces résultats, nous les devons à une politique qui demeure inchangée depuis 2017, avec la création d’un cadre normatif favorable, une stabilité fiscale et une capacité à disposer d’une production d’énergie décarbonée à un coût compétitif. Cette 7ème édition du Sommet Choose France est un millésime pour notre attractivité, qui bénéficiera à l’ensemble de notre territoire ».

Des réformes en faveur de la compétitivité des entreprises et de la simplification administrative

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et Numérique Bruno Le Maire a présenté, le 24 avril dernier, un ambitieux plan d’action simplification. Composé de 50 mesures dont la moitié seront législatives et votées d’ici la fin de l’année, ce plan renouvelle la méthode et pose les bases d’un changement systémique, avec trois objectifs ambitieux et complémentaires :

→ Changer radicalement de philosophie, pour que l’administration se mette pleinement au service de toutes les entreprises. La suppression des 1 800 formulaires administratifs, la refonte du bulletin de salaire, la réécriture du Code du commerce ou encore la simplification de la commande publique font partie de cet effort.

→ Soulager en particulier les petits acteurs économiques – TPE-PME, indé – pendants, artisans, commerçants, qui souffrent le plus durement de la multiplication des normes. Le plan prévoit pour cela de rapprocher le droit des professionnels et le droit des particuliers en matière de banque, d’assurance ou d’énergie. Il simplifie également les démarches complexes – qu’il s’agisse de solliciter un tiers, de se rassembler pour un projet, de recruter ou d’obtenir un label – ainsi que l’installation et l’exploitation des commerces et des restaurants.

→ Faciliter et accélérer les transitions écologiques, énergétiques et numériques qui permettront à notre pays de se réindustrialiser notamment par l’allègement des délais et des conditions d’installation des usines et des centres de données ; la suppression des barrières qui nous empêchent d’atteindre notre plein potentiel en matière de géothermie, d’éolien en mer, de stockage carbone et de biogaz. Nous encouragerons également l’exploitation minière de lithium et de cuivre dans notre sous-sol, pour alimenter nos gigafactories de batteries électriques. Nous ferons enfin de la France un leader en matière d’innovation grâce à une accélération des procédures et du crédit impôt recherche.

Ces trois objectifs obéissent à la même conviction : il faut simplifier notre économie pour gagner la confiance des entrepreneurs et leur donner envie de créer de la richesse sur notre territoire. Grâce à une dynamique de réformes structurelles engagées depuis 2017, la France est revenue dans le jeu européen en termes de taxation du capital et du travail. En 2022, le taux de chômage a poursuivi sa baisse amorcée en 2016 et a diminué de 0,6 point sur l’année, pour atteindre son plus bas niveau depuis 1982 (7,1 %) au premier trimestre 2023. Depuis 2017, on recense 300 ouvertures d’usines et la création de 100 000 emplois industriels. L’économie française s’est montrée résiliente tant en 2022 qu’en 2023, et les prévisions de croissance restent solides pour 2024 (1,3 % selon le FMI).