Skip to main content

PARIS : Coup d’envoi des Journées pour une France en forme

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
10 Avr 2024

Partager :

PARIS : Coup d’envoi des Journées pour une France en forme

Grande Cause Nationale 2024 : Coup d’envoi des Journées pour une France en forme pour sensibiliser aux bienfaits de l’activité physique et sportive et lutter contre la sédentarité.

Ce mercredi 10 avril, Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, Frédéric Valletoux, ministre délégué en charge de la Santé et de la Prévention, Thomas Fatôme, directeur général de la Caisse nationale de l’Assurance Maladie ainsi que le Pr. François Carré, président du Collectif pour une France en forme, ont donné le coup d’envoi des Journées pour une France en forme, dont la première étape francilienne se tenait à l’aérogare des Invalides.

Dans le cadre de la Grande Cause Nationale 2024 dédiée à la promotion de l’activité physique et sportive, de nombreux évènements sont organisés tout au long de l’année afin de rassembler les citoyens autour du sport et de les inciter à inscrire la pratique physique et sportive dans leur quotidien.

C’est le cas des Journées pour une France en forme, organisées en partenariat avec le Collectif pour une France en forme, la CNAM, Harmonie Mutuelle, l’ANESTAPS, GL event, Intersport, Engie, l’ANDES, France urbaine, et grâce à la mobilisation des ARS et des DRAJES. Face à l’urgence sanitaire que représente la sédentarité, aggravée par l’addiction aux écrans, ce programme de rendez-vous, soutenu et labellisé dans le cadre de la GCN2024, appelle les acteurs du monde sportif et de la santé à unir leurs forces pour aller à la rencontre de tous les Français sur l’ensemble du territoire. L’ambition de ces Journées est d’impulser une prise de conscience collective quant aux dangers de la sédentarité.

Chiffres-clés sur la sédentarité…

95% des adultes sont exposés à une fragilité sanitaire par manque d’activité physique ou un trop long temps passé assis

80% des 11-17 ans sont en dessous des seuils d’activité physique recommandés par l’OMS

50% des 6-17 ans sont en précarité sanitaire du fait d’une trop grande addiction aux écrans (plus de 4h30 par jour) et moins de de 20 minutes d’activité physique et sportive

Fort de ces différents constats, il est urgent d’appeler à une mobilisation générale pour faire bouger davantage les Français dans leur quotidien. C’est dans cet esprit que les ministres Amélie Oudéa-Castéra et Frédéric Valletoux, ainsi que Thomas Fatôme, sont intervenus lors de cette première étape francilienne des Journées pour une France en forme, en présence d’experts en matière de sport-santé tels que Michel Cymes, le Pr. François Carré et le Pr. Gérard Saillant, venus sensibiliser le grand public aux risques de la sédentarité et rappeler les bienfaits du sport.

Pour l’occasion, de nombreux partenaires et acteurs du monde sportif étaient également présents. Lors de la conférence, des pauses actives ont été proposées aux participants.  Autour de l’aérogare, un village d’animations sportives a accueilli un public nombreux pour s’initier à différentes disciplines : tennis de table, céci foot, volley assis, atelier sport-santé, e-ping, basket, escalade… Il en sera de même à chaque étape des Journées avec une conférence associée à des animations sportives.

Cette première étape francilienne marque ainsi le début d’une série de 15 conférences, accompagnées d’animations physiques et sportives, et organisées dans chaque région ainsi qu’en outre-mer jusqu’au 4 juin, à Marseille, Strasbourg, Nantes, Rennes, Rouen, Lyon, Basse-Terre, Fort-de-France, Lens, Bastia, Toulouse, Dijon, Orléans et Bordeaux, en présence de professionnels de santé, de représentants des CPAM, d’acteurs du monde éducatif, de responsables du mouvement sportif et d’élus locaux.

En marge de l’événement, Amélie Oudéa-Castéra, Frédéric Valletoux et Thomas Fatôme ont également signé une convention de partenariat entre les deux ministères et la CNAM dans le cadre de la Grande Cause Nationale 2024, pour renforcer la promotion de l’activité physique et sportive ainsi que ses bienfaits sur la santé.

« Au travers de nombreuses initiatives que nous lançons avec la Grande cause nationale 2024, nous voulons contribuer à une prise de conscience collective quant à l’importance de l’activité physique et sportive pour la santé des Françaises et des Français. L’année 2024 doit constituer un tournant historique en la matière, et notamment renforcer la prégnance de l’activité physique et sportive en tant que premier des moyens de prévention ». Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques.

 Pour plus d’informations sur les Journées pour une France en forme, rendez-vous sur le site de la Grande Cause Nationale 2024.