Skip to main content

PARIS : C919, China Eastern va opérer ses premiers vols h…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : C919, China Eastern va opérer ses premiers vols hors de Chine continentale

La compagnie chinoise China Eastern vient de recevoir le premier d’une série de 100 C919 commandés.

L’avion fabriqué en Chine après un succès domestique se prépare à voler à l’international et tout d’abord hors de Chine continentale vers Hong Kong…

China Eastern vient de recevoir le premier exemplaire d’une commande supplémentaire de 100 C919 signée l’an passé au constructeur chinois Comac.
La commande valorisée à 10 milliards de dollars au tarif officiel de Comac aurait signé avec un rabais important selon la compagnie.

La première commande de China Eastern ne comprenait que de 5 C919.

China Eastern, la deuxième compagnie chinoise après China Southern détient désormais 6 C919 dans sa flotte. C’est encore très faible alors qu’elle compte environ 639 avions dans sa flotte, principalement des Airbus, mais aussi des Boeing.

Cela fait maintenant plus d’un an que le C919 opère des vols en Chine entre Shanghai et 3 autres villes domestiques. Le premier vol commercial ayant été lancé en mai 2023. Selon la presse chinoise le C919 a effectué 1800 vols et transporté 245000 passagers.

Après la Chine, à quand des vols du C919 à l’international?

Le grand défi de Comac est désormais de faire certifier son avion par les autorités de nombreux pays dont l’EASA de l’Union Européenne.

Pour s’y préparer et montrer que l’avion est opérationnel, China Eastern va opérer un vol charter en dehors de la Chine continentale entre Hong Kong à Shanghai en juin.Une manière de le promouvoir aux yeux du monde.

Car une fois que l’avion sera certifié à l’étranger Comac pourra le proposer aux compagnies du monde entier et ce sera la fin du duopole Airbus/Boeing.

L’objectif pour Comac étant de faire certifier l’avion par l’EASA d’ici 2025. Un objectif qui parait pour de nombreux analystes ambitieux.

Pour le moment l’avion est uniquement plébiscité par les compagnies chinoises. Les 3 principales, China Southern, China Eastern et Air China ont commandé environ 100 exemplaires chacune.

Comac va sans doute être confronté à un autre problème : les prémices d’une guerre commerciale entre la Chine, l’UE et les Etats-Unis. La Chine a énormément progressé technologiquement et pour préserver leurs marchés les Etats-Unis et l’Union Européenne ont des visées protectionnistes.

Il reste qu’une guerre commerciale serait peu intéressante pour l’UE ou les Etats-Unis alors que l’Asie et la Chine sont en plein développement, notamment dans le secteur aérien.

Selon une étude publiée par Boeing en 2023, l’Asie-Pacifique représentera plus de 40% de la demande mondiale d’avions commerciaux au cours des 20 prochaines années dont la moitié de ce total en Chine. Il faudrait être fou pour vouloir se priver de ce marché…

SOURCE : Business Travel.