Skip to main content

PARIS : BOOSTHEAT prêt pour les premiers essais de perfor…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
9 Jan 2024

Partager :

PARIS : BOOSTHEAT prêt pour les premiers essais de performances en laboratoire de son nouveau compresseur hybride

BOOSTHEAT, acteur industriel et logiciel français de l’efficacité énergétique, annonce, conformément au calendrier ambitieux de sa feuille de route, être prêt pour les premiers essais fonctionnels et de performances du compresseur hybride.

DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE

Dans le cadre de sa feuille de route dévoilée au 1er semestre 2023, l’ensemble des équipes de l’activité « Solutions de Compression Thermique (TCS) » est engagé dans le programme de développement d’un tout nouveau compresseur hybride exploitant pleinement les technologies brevetées de BOOSTHEAT et répondant à l’enjeu majeur de l’hybridation des énergies primaires1 . Cette mobilisation a permis de tenir un planning ambitieux sur le deuxième semestre 2023 et de lever tous les verrous techniques les uns après les autres. Ainsi, BOOSHEAT est fier d’annoncer la finalisation de l’étape théorique de développement du compresseur hybride et l’arrivée d’un premier prototype à l’échelle 1/1. L’assemblage du compresseur thermique et du compresseur volumétrique constituant le compresseur hybride a été réalisé dans les ateliers de BOOSTHEAT et confirme que la Société dispose de toutes les expertises et équipements nécessaires après son recentrage stratégique. Le prototype est prêt pour les premiers essais fonctionnels et l’année 2024 peut commencer par les premiers tests de performances dans le laboratoire BOOSTHEAT spécialement équipé pour ces essais.

ESSAIS DE PERFORMANCES

Dans les semaines qui viennent, les essais de performances vont permettre de valider les 3 modes de fonctionnement du compresseur hybride, afin de confirmer les potentiels théoriques de ce compresseur breveté 2 :

  1. La possibilité de combiner de façon flexible et intelligente les 2 énergies primaires (gaz et électricité) en fonctions de différents critères choisis par le client (coût de l’énergie / disponibilité / etc.) ;
  2. La production de chaleur ou de froid qui peut être couplée avec une production d’électricité modulable (application micro-cogénération) ;
  3. L’utilisation d’un effet « booster » combinant simultanément les deux sources d’énergie primaire pour augmenter les niveaux de chaleur ou de froid produits par le système hybride.

 La Société communiquera au fur et à mesure de la réalisation de ces essais sur chacun des modes de fonctionnement et ses performances.

CAP VERS LE DÉMONSTRATEUR

Toutes ces étapes sont des avancées majeures et ouvrent la voie à des développements commerciaux pour des applications industrielles innovantes et performantes. À ce titre, comme annoncé dans sa feuille de route, BOOSTHEAT a la volonté de garder une longueur d’avance sur l’objectif de neutralité carbone en 2050, en travaillant sur de nouvelles énergies primaires comme le biogaz, le biométhane ainsi que l’hydrogène. Ainsi, une des voies de développement explorées concerne la production de biométhane et de biogaz par la technologie de méthanisation. En effet, dans une installation traditionnelle de méthanisation, 25% du biogaz produit est brulé afin de générer de la chaleur et de maintenir en température le processus. La technologie BOOSTHEAT, bien plus efficace que les moyens traditionnels de production de chaleur (chaudière, cogénération), permet de consommer moins de biogaz lors du processus de méthanisation et par conséquent d’accroitre la quantité de biogaz valorisable. Elle contribue également à la réduction des émissions de gaz à effet de serre avec un combustible, le biogaz, issu du processus biologique de méthanisation.

Retrouvez toute l’information de BOOSTHEAT sur www.boostheat-group.com