Skip to main content

PARIS : Beauvau des polices municipales, lancement en pré…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
4 Avr 2024

Partager :

PARIS : Beauvau des polices municipales, lancement en présence de quatre ministres

Jean-Michel WEISS, Secrétaire Général de la Fédération Autonome de Police Municipale Hérault – Gard, sera demain à Paris.

Il assistera au lancement du Beauvau des polices municipales en présence de plusieurs ministres : Gérald DARMANIN, ministre de l’Intérieur, Éric DUPOND-MORETTI, garde des Sceaux, Christophe BECHU, ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires et Dominique FAURE, ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité.

Cette réunion a pour but de préparer la police municipale de demain ? Telle est l’ambition assignée au Beauvau des polices municipales voulu par le Gouvernement.

L’appellation de Beauvau, du nom de la place parisienne où est situé le ministère de l’Intérieur, renvoie à l’organisation en 2021 du Beauvau de la sécurité qui concernait essentiellement la police et la gendarmerie nationales.

Dominique FAURE l’avait annoncé le 13 février en pleine négociation sur le régime indemnitaire des policiers municipaux et des gardes champêtres, avant de préciser fin mars devant l’Assemblée nationale qu’outre le lancement officiel du 5 avril, « 4 autres événements de ce type sont prévus dans les territoires. Toutes les parties prenantes – élus territoriaux, organisations syndicales, personnalités qualifiées, formateurs et services de l’État – se réuniront autour de nos policiers municipaux et gardes champêtres ».

Pour Jean-Michel WEISS, par ailleurs Secrétaire National de la Fédération Autonome de la FPT en charge de la police municipale, c’est l’occasion d’aborder les grandes orientations de la police municipale de demain : exercice du métier, doctrine, coproduction de sécurité, armement, formation, attractivité, compétences judiciaires sans oublier les sujets comme la rémunération, les grilles indiciaires mais aussi le dossier des retraites.

« En 1999, la loi relative aux polices municipale a encadré notre profession. En 2008, déjà, je demandais un moratoire sur les polices municipales … J’ose espérer qu’en 2024, nos demandes portant sur la rémunération et les conditions d’amélioration de nos retraites puissent être entendues, car l’attente est grande dans nos troupes » précise-t-il.

D’ici moins de 5 ans, il est estimé à 11 000 le nombre de postes d’agents de police municipale à pourvoir. Les agents de police municipale et les gardes champêtres de catégorie C viennent de bénéficier d’avancées en matière de grille indiciaire tout comme les directeurs en catégorie A. Le montant des primes va être augmenté dans certaines collectivités, mais, il reste encore beaucoup à faire pour améliorer les conditions des 27 000 policiers municipaux et gardes champêtres.

La Fédération Autonome de la FPT compte bien faire entendre sa position lors de ces Beauvau des polices municipales.