Skip to main content

PARIS : Aux JO, à chaque compétition sportive son éclaira…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
28 Mar 2024

Partager :

PARIS : Aux JO, à chaque compétition sportive son éclairage spécifique avec SLX

SLX, l’entreprise anglaise a été choisie en tant que partenaire officiel pour gérer l’éclairage de plus d’une vingtaine des principaux sites des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

En effet, SLX applique un éclairage sur-mesure à chaque discipline sportive qui permet d’obtenir des images de qualité supérieure de chaque action. Il s’agit de réunir trois ingrédients : la lumière, le sport et la production audiovisuelle.

A la fois pensées pour le public, pour les athlètes et pour les médias diffuseurs et réseaux sociaux, les lumières doivent s’adapter aux lieux, et aux contraintes de chaque sport.

Quelques exemples :

· Athlétisme : étant une épreuve individuelle, chaque sportif doit avoir une zone unique, bien que l’ensemble du stade nécessite un excellent éclairage. Il est tout aussi important que chaque épreuve soit adaptée à la diffusion d’images de haute qualité, tout cela par plusieurs caméras.

· Plongée : Le plongeon est l’un des sports les plus difficiles à éclairer pour la diffusion en raison des nombreux besoins des participants. Le sportif tourne sur 360 degrés et plonge en même temps, d’un autre côté, les juges sont au niveau du sol et regardent la planche de 10 mètres de haut.

L’eau offre quelques défis supplémentaires : les reflets.

Tous ces éléments nécessitent un éclairage non éblouissant, pour les conditions de tournage et de vision.

· Natation : L’objectif pour cette épreuve a été d’empêcher les réflexions indésirables, l’eau doit être éclairée d’une certaine manière pour ne pas gêner les nageurs, éviter les réverbérations…

· BMX : Le principal défi est posé par le toit relativement bas. Afin d’installer un éclairage uniforme, il faut des luminaires de plus faible puissance et en plus grand nombre. La piste change de direction à 180 degrés à trois reprises et, à chaque fois, la direction de l’éclairage principal suit le même chemin.

De plus, la ligne de départ est relativement proche du toit, cela explique que l’éclairage vienne du côté pour éviter d’éblouir les athlètes.

SLX, société renommée de production d’événements fondée en 1983, compte plus de 50 employés répartis entre Bristol, Londres, Edimbourg et Paris. SLX a déjà à son actif la réalisation d’événements majeurs au Royaume-Uni, comme par exemple l’éclairage des Jeux du Commonwealth de Glasgow et de Birmingham, mais également la production d’émissions télévisées populaires telles que The Great British Bake Off.

Pour Paris 2024, 30 personnes travaillent depuis plusieurs mois dans l’objectif de créer des expériences lumineuses uniques sur chacun des sites :

· Sur tous les sites concernés, 5 km de gréement supportant plus de 2 500 appareils d’éclairage seront déployés

· Des éclairages sur-mesure à l’instar du nouveau Centre Aquatique.