Skip to main content

PARIS : 9 milliards d’€, l’impact économique des Jeux de …

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : 9 milliards d’€, l’impact économique des Jeux de Paris 2024

Le Comité d’organisation Paris 2024 s’est associé au Centre de Droit et d’Economie du Sport de Limoges (CDES) afin de réaliser une « Etude d’impact économique ex-ante des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ».

Celle-ci vient compléter, corriger, et améliorer une première étude publiée en 2016, dans le cadre de la candidature de la Ville de Paris pour l’accueil des Jeux de 2024. Elle vise aussi à créer une méthodologie d’analyse d’impact économique pérenne, qui pourra être reprise lors des prochaines olympiades, et permettra ainsi de comparer différentes éditions entre elles. Cette méthode sera également reprise en 2025, afin de réaliser une étude d’impact économique post-Jeux.

Quel est l’impact économique des Jeux en Ile-de-France ?

Afin de mieux comprendre l’impact économique des Jeux pour le territoire de l’Ile-de-France, il convient d’abord de revenir sur le coût de l’organisation des Jeux, et les deux instances organisatrices :

  1. Paris 2024 (le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques, ou COJOP), qui dispose d’un budget de 4,4 milliards d’euros. Ces fonds sont essentiellement constitués d’argent privé (billetterie, partenariats, CIO…) : l’organisation des Jeux Olympiques est entièrement privée, et le COJOP ne bénéficie d’argent de l’Etat que pour contribuer à l’organisation des Jeux Paralympiques (à hauteur de 171 millions d’euros).
  2. La SOLIDEO (Société de Livraison des Ouvrages Olympiques), qui dispose d’un budget de 4,5 milliards d’euros (dont 1,7 milliards d’euros de fonds publics, afin de construire ou rénover des équipements sportifs et de vie).

Au vu des différentes hypothèses posées par Paris 2024 et le CDES, trois scénarios sont envisagés. Dans le scénario le plus bas, l’impact économique total des Jeux pour la Région Ile-de-France sur la période 2018-2034 atteindrait 6,71 milliards d’euros. Le scénario intermédiaire est de quasiment 9 milliards d’euros, quand le plus élevé atteint 11,15 milliards d’euros.

En se basant sur le scénario intermédiaire, pour chaque euro d’argent public investi dans l’organisation des Jeux, ce sont donc 3 euros d’impact économique qui seront générés.

Olivia Grégoire, Ministre Déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme a résumé lors de la Conférence de Presse dédiée à cette étude : « Le défi est simple et immense à la fois : que ces Jeux profitent à tous. A l’ensemble de nos territoires, à l’ensemble des Français, et à l’ensemble des acteurs économiques, et ce, avant, pendant, et après les Jeux. […] Ces Jeux sont une vitrine, mais ils sont aussi un tremplin, pour l’emploi, pour les TPE/PME, et pour l’Economie Sociale et Solidaire. »

Au-delà de l’impact économique : des Jeux accélérateurs d’innovations

Au-delà de l’impact économique direct, les Jeux de Paris 2024 ont été un accélérateur d’investissement et de développement sur les territoires.

Parmi les entreprises prestataires des Jeux, 90% sont françaises, et deux tiers sont situées en Ile-de-France. L’ensemble de l’écosystème organisateur des Jeux a apporté une attention particulière à la maximisation des retombées économiques locales, en particulier pour les TPE et PME (plus de 75% des prestataires de Paris 2024). Ce sont également plus de 181 000 emplois qui sont nécessaires à l’organisation des Jeux, en particulier dans les domaines de l’événementiel, du tourisme, et du sport.

L’économie sociale et solidaire a également pu bénéficier de l’organisation des Jeux de Paris 2024. On compte déjà plus de 500 structures de l’ESS mobilisées sur les Jeux, notamment par la SOLIDEO et Paris 2024. Cela a pu se faire grâce à une stratégie responsable des achats du côté de Paris 2024, des engagements en faveur de l’emploi et des TPE/PME/ESS côté SOLIDEO, et à la mise en place dès 2018 de programmes tels qu’ESS 2024, qui ont pu accompagner les ESS vers les marchés des Jeux et sensibiliser les acheteurs à leurs savoir-faire et bénéfices.

Ce travail collectif a été souligné par Olivier Debargue, Directeur des achats de Paris 2024 « Nous avons anticipé, co-construit, rencontré des entreprises, grâce aux programmes qui nous l’ont permis. Ainsi nous avons pu innover et pousser des critères RSE importants dans tous nos marchés stratégiques. Au-delà de la notion d’achat, c’est tout le cycle de vie qui a été repensé avec notre modèle. Un gros travail a été réalisé sur la seconde vie de nos produits notamment. Nous souhaitons que cette méthode puisse être reprise après nous, que cela laisse un héritage et participe à marquer une nouvelle ère dans l’organisation des événements sportifs ».

> Découvrez une sélection de structures de l’ESS lauréates des marchés des Jeux en suivant la campagne #ESSenJeux
> Plus d’informations sur les chiffres et la méthodologie utilisée par Paris 2024 et le CDES ici

SOURCE : Toute l’actu d’ESS 2024.