Skip to main content

PARIS : 57% des Français craignent d’être victimes de dee…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
27 Mar 2024

Partager :

PARIS : 57% des Français craignent d’être victimes de deepfakes

Une réelle difficulté à identifier les images générées par l’intelligence artificielle.

67% des Français ne se sentent pas en capacité d’identifier clairement la nature d’une image ou d’une vidéo. Seuls 6% en sont certains. Une difficulté confirmée par le test visuel proposé aux personnes interrogées : 94% ont cru à la véracité d’au moins une des 5 photos qui leur étaient montrées alors qu’elles étaient toutes créées artificiellement.

Pour 59% des répondants, un mouvement des lèvres pas naturel peut trahir un deepfake, mais d’autres signes (forme des mains, pilosité du visage, ombres imprécises) sont jugés compliqués à reconnaitre par la grande majorité.

Forts de ce constat, 90% des Français réclament qu’une mention qui identifie clairement l’origine d’une image ou d’une vidéo.

30% des Français savent précisément ce qu’est un deepfake

Si 69% des personnes interrogées disent avoir déjà entendu parler de deepfakes, elles ne sont que 30% à en avoir une idée précise. Un réel gap sépare les générations sur le sujet : 83% des 18-24 ans connaissent le terme et 50% savent ce dont il s’agit, ce qui est respectivement vrai pour 66% et 15% des plus de 65 ans.

Cette connaissance partielle explique en partie la diffusion d’informations dont les Français s’aperçoivent après coup qu’elles sont fausses. 31% reconnaissent avoir déjà partagé des fake news, une proportion qui monte à 46% chez les 18-24 ans.

Les deepfakes inquiètent les Français pour eux-mêmes et la démocratie

57% des Français (et 64% des 18-24 ans) redoutent d’être un jour victimes du détournement de leur image au moyen de l’intelligence artificielle. D’ailleurs, 4% indiquent cela s’est déjà produit, notamment les plus jeunes (13% des moins de 25 ans sont dans ce cas).

Inquiets pour eux-mêmes, les Français le sont également quant à l’utilisation de deepfakes dans le cadre du processus démocratique : 62% craignent en effet que les hypertrucages interfèrent avec l’élection présidentielle de 2027, 16% disant avoir très peur que cela se produise.

Enquête IFOP pour Alucare.fr réalisée par questionnaire autoadministré du 5 au 8 mars 2024 auprès de 2191 personnes représentatives de la population française de 18 ans et plus, dont 551 jeunes de moins de 35 ans.

À propos d’Alucare.fr : Site web dynamique dédié à une vaste gamme de divertissements allant du cinéma aux jeux pour mobiles, Alucare.fr propose à ses lecteurs tutoriels, critiques et conseils d’experts.