Skip to main content

PARIS : 50% des femmes salariées privilégient le fait-mai…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : 50% des femmes salariées privilégient le fait-maison pour la pause déjeuner

Afin de mieux connaitre les habitudes des salarié.es durant leur pause déjeuner, le spécialiste des titres-restaurant digitalisés Openeat et l’agence spécialisée en data FLASHS ont interrogé plus de 1 000 d’entre elles et d’entre eux via la plateforme Selvitys.

L’analyse complète de cette étude est disponible sur le site Openeat.fr.
Avec un focus réalisé à partir des réponses des 503 femmes interrogées lors de cette enquête. Il témoigne de points de convergence, mais également de différences sensibles selon les genres dans la manière de préparer et de vivre le temps du midi au travail, qu’il s’agisse de se rendre au restaurant, de préparer son repas en amont à la maison ou encore des sujets de discussions abordés entre collègues. Par ailleurs, les résultats montrent qu’un nombre important de femmes utilisent aujourd’hui leurs titres-restaurant, pour acheter des produits alimentaires.

11% des salariées utilisent les titres-restaurants uniquement pour les courses alimentaires

Les salariées qui en disposent utilisent davantage leurs titres-restaurant pour régler leurs courses alimentaires que leurs homologues masculins : elles sont en effet 11% à dire qu’elles les utilisent exclusivement à cette fin (contre 7% des hommes) et 66% à dire qu’elles en font un usage mixte (déjeuner et courses) contre 61% parmi la gent masculine.
Pour plus de la moitié (54%) des salariées françaises, la pause-déjeuner est un moment attendu avec plaisir, tandis que pour près de quatre sur dix (38%), il s’agit d’un intermède nécessaire, ni plus, ni moins. Des chiffres sensiblement identiques à ceux exprimés par les hommes dans cette enquête.

Les habitudes des salariées au restaurant le midi

Lorsqu’elles sont sur leur lieu de travail, les Françaises déjeunent moins souvent au restaurant que les Français. Elles sont en effet 31% à dire que cela leur arrive habituellement ou à chaque fois, les hommes étant 46% à être dans ce cas. En revanche, 35% d’entre elles ne vont jamais au restaurant le midi pendant leur journée de travail, une proportion qui tombe à 23% chez les hommes.
La majorité (52%) des salariées auxquelles il arrive de se rendre plus au moins fréquemment au restaurant commandent généralement un plat et un dessert, une habitude rencontrée chez 35% de leurs homologues masculins. Ces derniers optent en effet de manière préférentielle (39%) pour le menu entre + plat + dessert, un choix opéré par moins d’une femme sur quatre (24%).
Au restaurant le midi lorsqu’elles travaillent, les femmes sont moins nombreuses que les hommes à consommer de l’alcool : 51% n’en boivent jamais contre 44% chez les salariés. 40% d’entre elles en commandent de temps en temps et 9% à chaque repas.

Le fait-maison privilégié

En dehors du restaurant, nombre de salariées préparent le plus souvent à la maison le déjeuner qu’elles emportent sur leur lieu de travail. 50% disent que c’est leur cas contre 36% chez les hommes. En second lieu, elles achètent leur repas à emporter (18%), puis déjeunent à la cantine (14%) ou chez elles (14%).
Les salariés des deux sexes qui confectionnent leur repas du midi à la maison se rejoignent sur un point : c’est, pour 63% des femmes et 60% des hommes, le caractère économique du fait-maison qui l’emporte. Parmi les autres raisons viennent ensuite l’assurance de manger plus sainement, auxquelles les femmes sont légèrement plus sensibles que les hommes (38% contre 33%) ou encore le fait de manger ce que l’on aime (27% contre 24%).
Partager un repas fait-maison au travail n’a pas que des avantages. En effet, 57% des femmes (contre 52% des hommes) disent avoir déjà été incommodées par l’odeur, la nature ou la texture d’un plat apporté par un ou une collègue, dont 12% indiquent que cela leur arrive souvent.

Seules ou entre collègues

Durant leur pause méridienne, 39% des salariées déjeunent parfois seules, parfois avec des collègues. Pour 29%, le repas du midi se déroule toujours avec les mêmes collègues tandis que 14% indiquent toujours partager leur repas avec des collègues sans qu’il s’agisse obligatoirement des mêmes. Enfin, 18% des femmes déclarent manger seules le midi.

Sujets de conversations

Lorsqu’ils déjeunent avec des collègues au travail. Les femmes sont plus nombreuses à aborder le plus souvent des sujets personnels sans qu’ils soient intimes (19% contre 11%) et moins nombreuses à parler de sujets d’actualité et de la pluie et du beau temps (52% contre 60%). Enfin,2% des salariées et 4% des salariés évoquent régulièrement leur intimité avec leurs collègues.

Enquête réalisée par Selvitys pour Openeat et FLASHS du 29 au 31 mars 2024 par questionnaire autoadministré auprès d’un échantillon de 1 000 salariés (dont 503 femmes) âgé.es de 18 à 64 ans, représentatif de la population salariée française.

À propos d’Openeat :

Grâce à ses solutions 100% digitales et son application dédiée, Openeat propose une alternative moderne et flexible aux titres restaurant classiques, en simplifiant la gestion pour les entreprises tout en offrant plus de liberté aux salariés.