Skip to main content

ORLEANS : Inauguration du Collège Alice et Jean Pelletier…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

ORLEANS : Inauguration du Collège Alice et Jean Pelletier, lundi 27 mai

Le destin de ce couple de résistants a été reconstitué à partir de nombreuses archives privées familiales et des dossiers du Service Historique de la Défense (SHD) de Vincennes.͏‌ ͏‌ ͏‌ ͏‌

La parution de ce livre a suscité le désir des collégiens que le prénom d’Alice soit ajouté à celui de Jean Pelletier.

Un couple dans la Résistance et la Déportation

Jean Pelletier est originaire du Loiret (Orléans et de Saint-Jean-de-Braye).

Il s’engage très tôt dans la Résistance au sein du réseau de renseignements CND Castille du colonel Rémy. Il agit en région parisienne, en Orléanais et en Belgique. À partir des informations recueillies par d’autres agents, il réalise des microfilms qui sont transmis aux services londoniens de la France Libre. Son épouse Alice est également membre du réseau. Trahis, ils sont arrêtés et déportés en 1942. Après cinq transferts de camps, Jean Pelletier meurt d’épuisement à Nordhausen, le 29 mars 1945. Malgré la maladie et ses conditions terribles de détention, Alice Pelletier survit du camp d’Auchswitz et retrouve ses quatre enfants. Elle est décédée en 1994.

Le destin de ce couple de résistants a été essentiellement reconstitué à partir de nombreuses archives privées familiales et des dossiers du Service Historique de la Défense (SHD) de Vincennes.

Docteur en Histoire contemporaine, Georges JOUMAS a consacré trois ouvrages au capitaine Dreyfus et à son Affaire.

Le collège Jean Pelletier devient le collège Alice et Jean Pelletier
Inauguration lundi 27 mai 2024 à 16 h 30

Orléans