Skip to main content

NIMES : La Contemporaine dévoile son affiche et son site …

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
23 Fév 2024

Partager :

NIMES : La Contemporaine dévoile son affiche et son site Internet

L’affiche de la 1re Contemporaine de Nîmes, entièrement réalisée en 3D par le jeune graphiste Paulin Barthe, se compose d’un élément central évoluant sur un ciel printanier : une pierre qui ressemble à une stèle romaine.

Elle représente l’histoire et la romanité auxquelles Nîmes est souvent associée. Sur cette pierre, une série de signes gravés symbolise à la fois la jeunesse actuelle – notamment à travers la présence d’émojis – et la ville de Nîmes, à l’image des crocodiles et du palmier qui figurent sur son blason. L’idée principale qui sous-tend cette association inattendue est que la ville, réputée pour son passé et son patrimoine iconique, est aussi investie par la jeunesse, à l’image des artistes de cette 1re édition et de leurs œuvres, accueillis par la ville au printemps prochain.

En mettant ainsi en avant l’idée de transmission et d’héritage, le visuel propose une interprétation de la thématique imaginée par les directeurs artistiques Anna Labouze & Keimis Henni pour l’édition 2024 : « Une nouvelle jeunesse ». Ce titre, qui évoque autant la nouvelle jeunesse d’aujourd’hui, celle de l’art et du monde, que le fait de vivre une nouvelle jeunesse – ou une seconde jeunesse – au contact de celle-ci, est ici écrit avec un lettrage rose et bombé apportant un vent de fraîcheur à la roche historique. L’affiche, qui emprunte davantage aux codes visuels des jeux vidéo qu’à ceux de l’art contemporain, a ainsi pour objectif de refléter l’une des grandes ambitions de cette nouvelle triennale de création contemporaine : créer un dialogue fécond entre la jeunesse actuelle et le patrimoine de la ville, mais aussi entre différentes générations qui ont parfois tendance à s’opposer.

Enfin, la pierre se compose de plusieurs détails, qui sont autant d’indices liés à la programmation de cette édition inaugurale. C’est par exemple le cas avec la présence d’une fleur qui fait référence au titre de l’exposition « La Fleur et la Force », cœur de la programmation de la triennale. Il en est de même avec le duo de crocodiles, qui évoque les binômes intergénérationnels d’artistes autour desquels l’exposition est construite.

Découvrez le site internet de la triennale