Skip to main content

NICE : Fake news de Christelle d’Intorni, Christian ESTRO…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
29 Fév 2024

Partager :

NICE : Fake news de Christelle d’Intorni, Christian ESTROSI répond

Christian Estrosi, maire de Nice, président de la Métropole Nice Côte d’Azur, président délégué de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a réagi.

« Voilà de nombreux mois maintenant qu’une campagne haineuse, fondée sur des mensonges et des calomnies proférées est menée contre moi par Madame d’Intorni. Tout au long de ma carrière politique, j’ai dû répondre à des attaques et j’en ai portées. Mais jamais de ce niveau, jamais de cette bassesse, jamais de cette vilénie. S’il est difficile pour moi que certains s’en prennent à mon honneur, il est humainement intolérable qu’on s’en prenne à ma famille. Dans le climat d’exacerbation des passions que connait le pays, ces calomnies et ces mensonges peuvent conduire à mettre en cause la sécurité des miens. Madame d’Intorni en prend sciemment la responsabilité, c’est peut-être même ce qu’elle souhaite.  Ces propos mensongers, ces fake news diffusées sont indignes de quiconque se prétend parlementaire. Elle et ses commanditaires espèrent m’affaiblir. C’est le contraire qui se produira. Assuré de l’affection et du soutien des miens, des élus de Nice, des Niçoises et des Niçoises, outrés par ces attaques injustifiées, ma détermination à servir notre ville et notre métropole, notre pays et notre République, ses principes et ses valeurs, ne faillira pas. 

Je ne demande pas qu’on me croit sur parole mais le simple examen de ces photos que je republie permettra à chacun de constater que : 

  • Pour mon anniversaire le 1er juillet 2022, j’étais en vélo à Eze le matin puis en Italie, à Alassio, avec mes enfants et petits-enfants, jusqu’au lendemain et pas au Domaine de la Bégude comme elle le prétend.
  • A l’occasion de mon anniversaire de mariage le 12 novembre 2022, j’étais au Lac de Côme en Italie et non au Crillon comme elle le prétend. 

Madame D’Intorni aura à y répondre devant la justice, ainsi que les médias qui répandent sa haine et de fausses informations sans le moindre travail journalistique ».