Skip to main content

NICE : 2 Relayeurs de l’État portent la Flamme olympique …

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

NICE : 2 Relayeurs de l’État portent la Flamme olympique dans les Alpes-Maritimes

2 Relayeurs de l’État porteront la Flamme olympique dans les Alpes-Maritimes, le mardi 18 juin 2024.

Depuis près d’un siècle, le Relais de la Flamme olympique, inspiré par les traditions antiques, est symbole d’unité et de paix entre les peuples, annonçant les Jeux à venir. Le Relais de la Flamme, qui est arrivé en France à Marseille le 8 mai 2024 à bord du Belem, a marqué le début de la grande fête populaire que sont les Jeux Olympiques 2024.
Pendant les 69 jours du Relais de la Flamme, et comme souhaité par le Gouvernement, sur les 11 000 Relayeurs de la Flamme sur le territoire français, 182 sont des agents issus de la fonction publique sélectionnés par l’État.
Le 18 juin, dans les Alpes-Maritimes, la Flamme sera portée par 200 relayeurs dont 2 agents issus des services de l’État. Ces 2 relayeurs de l’État ont été choisis de manière paritaire, sur
proposition du préfet de la région Provence-Alpes-Côte en lien avec le préfet des Alpes-Maritimes. Sélectionnés pour leur parcours professionnel et de vie remarquable, leur engagement pour le service public et leur fort lien avec le sport, ils porteront haut et fort ce mardi 18 juin les valeurs de la République, du sport et de l’olympisme.

Antoine BRANCHEREAU, 26 ans, agent au sein du Service de Défense et de Protection Civiles à la Préfecture des Alpes-Maritimes*

Passionné de football depuis l’enfance, Antoine BRANCHEREAU a découvert pendant le confinement en 2020 la pratique de la course à pied, véritable soupape de liberté en cette période où la pratique des sports collectifs n’était plus possible. Vite addict, il fait désormais partie d’un club de et a depuis participé à plusieurs marathons et des trails.
Pratiquant tous les jours, il aime partager les kilomètres avec des collègues et amis qu’il n’hésite pas à motiver pour les aider à dépasser leurs limites. Essentiel à son équilibre, le sport lui permet d’allier santé, partages, émotions et découverte de nouveaux paysages.
Porter la flamme olympique ? Cela représente une très grande fierté d’incarner les valeurs de l’olympisme mais Antoine BRANCHEREAU ne portera pas la flamme que pour lui. Ses collègues, mobilisés depuis plusieurs mois sur l’organisation de cet événement mondial, seront dans ses pensées dans toutes ses foulées.
Très impatient à quelques jours du relais, il partagera ce moment avec ses proches réunis pour l’occasion.
Le 18 juin, se mélangeront dans la tête d’Antoine BRANCHEREAU des souvenirs d’enfance d’épreuves diffusées à la télévision et le bonheur de se créer des souvenirs inoubliables pour une vie entière.

Patricia PERRIN, 60 ans, agent au sein du service de l’Alimentation à la Direction Départementale de la Protection des Populations des Alpes-Maritimes*

Également pratiquante de la course à pied depuis plus de 20 ans, et mère d’une coach sportive, Patricia PERRIN participe à tous types de courses, en ville comme en montagne, et dès que possible pour celles dont les recettes des inscriptions sont reversées à des causes associatives ou humanitaires, comme la lutte contre le cancer du sein ou contre la recherche contre la mucoviscidose.
Seule le week-end et avec ses collègues la semaine, courir est avant tout un moment d’évasion qui lui permet de recharger les batteries et d’aborder les situations plus sereinement.
Au service du collectif dans sa vie professionnelle comme dans sa vie personnelle, les valeurs d’engagement, de cohésion, d’entraide en font une relayeuse de la flamme olympique plus que légitime. Très émue et fière de représenter les services de l’État, Patricia PERRIN, savourera ce moment avec honneur et respect tout en profitant de la liesse populaire qui entourera la flamme.

*La DDPP est chargée par ses actions de contrôle, d’inspection et d’enquêtes d’assurer la protection économique et la sécurité du consommateur ainsi que la qualité de son alimentation à tous les stades de la filière. Elle veille à la loyauté des relations commerciales, au respect des règles de sécurité et de loyauté des produits et service. Elle participe à la protection de l’environnement veille au bon état sanitaire des élevages du département ainsi qu’au respect de la protection animale.
*Le rôle du SIDPC est d’assister le préfet dans la coordination des actions de protection civile, comme la prévention, la gestion des risques et des crises. Son but est d’assurer une réponse efficace et bien coordonnée lors des situations d’urgence. Cela implique également de tirer les enseignements des crises passées pour une meilleure réactivité à l’avenir. Bien sûr, tout cela se fait en collaboration, avec les autres services de l’État, les SDIS, les collectivités, etc.

Retrouvez les portraits vidéo de ces 2 relayeurs sur les comptes réseaux sociaux du Préfet des Alpes-Maritimes.