Skip to main content

MONTPELLIER : Repar’stores, entreprendre en franchise

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
19 Mar 2024

Partager :

MONTPELLIER : Repar’stores, entreprendre en franchise

Créer son entreprise tout en bénéficiant d’un soutien, d’une expertise, de la notoriété d’une marque et de son image, d’une rentabilité rapide.

Nombreux sont les avantages à se lancer en franchise, mais encore faut-il bien la choisir. Guillaume Varobieff, directeur général de l’enseigne Repar’stores nous en parle.

ENTREPRENDRE OUI, MAIS EN LIMITANT LES RISQUES.

Qui n’a jamais rêvé de devenir son propre patron ? De mener les rênes de son entreprise, de fixer son propre cap ? Et pourtant, sauter le pas fait peur, comporte des risques, et même des inconvénients, bien réels. La franchise, pourtant, semble être une bonne alternative pour limiter les risques. On en parle.

“Si j’avais un conseil pour un jeune entrepreneur ? Ce serait de choisir un concept qui a, idéalement, déjà fait ses preuves et qui partage avec ses collaborateurs/ ses franchisés, son expérience et son expertise du marché. J’opterai également pour un modèle économique aux charges d’exploitation faibles, pour assurer une rentabilité rapide.” s’exprime Guillaume Varobieff, directeur général Repar’stores.

DÉVELOPPER UNE OFFRE PRÉSENTANT UNE VALEUR CONSIDÉRABLE AU YEUX DES CLIENTS.

15 ans et déjà culte. Guillaume Varobieff a fait de Repar’stores, une enseigne française qui “répare plutôt que remplace”, une valeur considérable aux yeux des clients. Depuis sa création en 2009, elle ne cesse de s’étendre, y compris à l’étranger.

Le réseau a atteint en 2023 un chiffre d’affaires de 89 millions d’euros pour les franchisés et de 50 millions d’euros pour la tête de réseau, et couvre l’ensemble du territoire avec plus de 300 franchises rien qu’en France.

Entreprendre, avec du sens. Entreprendre sans se consumer. Entreprendre, et changer un peu les choses. Voilà pourquoi se lancer – avec Repar’stores.