Skip to main content

MARSEILLE : Tisser des liens avec le Studio de poche acte 3

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

MARSEILLE : Tisser des liens avec le Studio de poche acte 3

Partenaires du Frac Sud depuis de nombreuses années, les conseillers et conseillères pédagogiques en arts plastiques de la DSDEN des Bouches-du-Rhône mènent pour la troisième année consécutive le projet Tisser des liens avec l’outil nomade le Studio de poche Olivier Rebufa.

Ce projet pédagogique à vocation artistique aborde la photographie par le prisme de la narration et de la mise en scène à l’échelle d’un monde d’enfants.

En 2021, le Frac Sud et la DSDEN13 se sont associés pour produire un exemplaire du Studio de Poche diffusé dans les écoles du territoire départemental dans le cadre du dispositif triennal « Tisser des liens : d’un fil à l’Autre ! ». Les deux premières éditions ont rassemblé 64 classes éloignées des structures culturelles sur l’ensemble du département des Bouches-du-Rhône. Inscrit dans la durée, ce partenariat permet pour cette troisième et dernière année à 29 classes de prendre part à l’aventure.

Construit en plusieurs étapes afin que les équipes puissent se saisir pleinement des puissent se saisir pleinement des enjeux pédagogiques et artistiques, le dispositif comprend un temps de formation Frac, des séances en classes coanimées par les conseillers et conseillères pédagogiques en arts plastiques et une rencontre avec l’artiste qui réalise avec les élèves la prise de vue finale de leurs saynètes.

La démarche d’éducation à l’image est progressive. Les élèves apprennent à tirer parti des composantes de l’image et de sa polysémie pour entrer dans la création artistique de Studio de poche. Cette démarche donne l’opportunité aux élèves de se mettre en projet dans la réalisation de leurs maquettes tout en abordant différents champs de la création (narration, théâtralisation, mise en scène, mise en espace, mise à l’échelle…).

Chaque année, les élèves nous étonnent par leur inventivité et le choix des sujets qui les préoccupent : scènes de la vie quotidienne, loisirs, actualités, monde du vivant, science-fiction, monde du fantastique, mythologies, citations d’œuvres d’art, univers des contes etc. Cette diversité de propositions entre en écho avec l’un des principes fondateurs du projet artistique et culturel du Frac Faire société, qui nous rappelle l’entrecroisement certain entre art et citoyenneté.

Cet engouement fédérateur autour des principes créatifs de l’artiste Olivier Rebufa aura rassemblé plus de 1800 élèves et une centaine d’enseignants et enseignantes au cours de ces trois années. Afin de clore cette belle histoire commune, deux temps forts sont organisés en fin d’année scolaire. Les productions de l’année scolaire en cours seront présentées à l’espace atelier du Frac et une rétrospective de l’ensemble du dispositif s’invitera au sein des espaces de l’Education Nationale à Marseille.

Un ensemble de musées virtuels composés de la totalité des photographies des groupes donne à voir de manière pérenne cette vaste création auprès des familles et des écoles participantes.

SOURCE : Frac Sud – Cité de l’art contemporain.